A lire aussi

18-09-2019 10:08

18-09-2019

Télécharger le PDF
Rejoignez nous sur :
Finances

Al Omrane fait ses premiers pas dans le marché des capitaux. Les bruits de couloirs font entendre qu’elle prépare même une entrée en bourse puisque l’entreprise publique spécialisée dans l’immobilier remplirait les critères des établissements publics privatisables. En tout cas et en attendant, le groupe a reçu le feu vert de l’Autorité marocaine des marchés de capitaux (AMMC) pour lever 1 MMDH sur le marché obligataire, dont 500 MDH d'obligations vertes et sociales. L’émission d’obligation ordinaire a pour objectif de soutenir le plan d’investissement du groupe Al Omrane dans le cadre de son activité d’opérateur aménageur public. L’émission d’obligations durables a pour objectif de refinancer des projets à impact social (projets sociaux d’accès au logement et aux services essentiels) et des projets à impact environnemental (projets environnementaux démonstrateurs d’efficacité énergétique). Cette somme lui permettra aussi de financer une partie de son programme d'investissement. «L’opérateur-aménageur public historique au Maroc, œuvrant pour la concrétisation de la politique de l’État marocain en matière d’habitat et de développement urbain, entame une nouvelle vision stratégique à forte dimension écologique, dont l’enveloppe budgétaire est portée à 31 MMDH à l’horizon 2022 dont 5,7 MMDH sont prévus pour l’année 2018», peut on lire dans la note d’information. Dans ce sens, le programme d’investissement qu’ambitionne de réaliser Al Omrane à moyen et long termes lui permettra de mettre en œuvre ses objectifs de lutte contre l’habitat insalubre et de résorption des bidonvilles, le développement de l’habitat social ainsi que l’aménagement de nouvelles villes.

Développement en Afrique
En matière de coopération Sud Sud, Al Omrane s’internationalise. En effet, le Maroc s’est engagé à partager son expérience en termes de développement urbain en contribuant à la construction de la nouvelle capitale du Soudan du Sud «RAMCIEL» dont la réalisation a été confiée à Al Omrane en sa qualité de maître d’ouvrage délégué, sous la supervision d’un comité exécutif nommé par le souverain. À ce titre, le groupe a annoncé qu’une délégation marocaine a effectué une visite à Juba (Soudan du Sud) pour définir l’interlocuteur du groupe, les attentes derrière la réalisation de cette nouvelle ville et le niveau de portage de ce grand projet par le Soudan du Sud. Il s’en est suivi l’organisation d’un workshop à Rabat au mois de juin, suivi d’un 2e au mois d’octobre en présence des représentants du Groupement «CID-NOVEC & SEOYOUNG», qui sera en charge de l’élaboration du Masterplan, et du gouvernement Sud-Soudanais ayant scellé l’accord définitif entre les parties. Le projet est donc en cours ! 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages