A lire aussi

19-06-2019 09:12

L'Egypte accuse l'ONU de "politiser" la mort de Morsi

L'Egypte a accusé mercredi l'ONU de vouloir "politiser" la mort de Mohamed Morsi, en réaction à la…
Rejoignez nous sur :
Finances

Au terme du premier trimestre de l’année, les opérations de retrait d’espèces sur le réseau des guichets automatiques et de paiement par cartes bancaires (marocaines et étrangères) ont dépassé les 72 millions pour un montant global de 61MMDH.

Le paiement par carte est en pleine expansion. Au terme du premier trimestre de l’année, les opérations de retrait d’espèces sur le réseau des guichets automatiques et de paiement par cartes bancaires (marocaines et étrangères) ont dépassé les 72 millions pour un montant global de 61MMDH. Cela équivaut à une progression de 11% en nombre et de 9% en montant sur une année. Dans le détail, quelque 3,9MMDH ont été réglés par cartes marocaines, soit une hausse de 17,7% sur un an pour 7,8 millions d’opérations. Selon le Centre monétique interbancaire (CMI), qui publie ces chiffres, ces paiements ont été crédités essentiellement sur les comptes des grands facturiers (197,25MDH), des compagnies aériennes (108,91MDH) et des grandes surfaces et destinations de shopping et loisirs.

Quant aux sites marchands affiliés au CMI, pas moins de 416MDH ont été payés en ligne à travers 819.000 opérations. Là aussi la progression est fulgurante : 55,3% en nombre et plus de 45% en valeur. Autre fait marquant à noter, les services e-gov ont surperformé durant ce trimestre en brassant plus de 32MDH, explosant d'environ 535% sur un an et ceci grâce à l’émergence de nouveaux services, comme l’acquittement de la vignette en ligne.

Par ailleurs, ce marché de 12 millions de cartes a connu une nouvelle configuration durant les trois premiers mois de l’année. Ainsi, MasterCard a gagné du terrain avec une progression du nombre de ses cartes de 7%, contre une croissance de 3,1% pour les cartes CMI tandis que Visa a connu une petite régression de 0,7%. La montée en puissance de MasterCard serait due au lancement par cette dernière, en partenariat avec le CMI, du paiement sans contact (contacless). Avec ce mode de règlement, qui a fait son entrée sur le marché marocain en octobre dernier, la transaction ne nécessite pas de code PIN pour des montants inférieurs à 200DH.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages