A lire aussi

12-12-2019 10:37

L'Arabie Saoudite oblige les entreprises du tabac à divulguer les composants des cigarettes

Le quatrième pays importateur de tabac au monde avec une dépense quotidienne, en cigarettes,…
Rejoignez nous sur :

La Fondation Renault au Maroc a entamé, jeudi 14 novembre, la 6e campagne de Tkayes School. Le programme de sensibilisation des élèves et collégiens aux risques routiers a déjà touché 40.000 enfants et adolescents, mais le constructeur français veut aller plus loin.

«Regarder à gauche et à droite puis encore à gauche avant de s’engager sur la chaussée pour voir si des véhicules arrivent». Cette formule très simple qui sauve des vies est désormais bien ancrée dans la conscience des élèves de l’école primaire Cheikh Mohamed Abdou de Sidi Bernoussi. Celui-ci a accueilli, jeudi 14 novembre, la Fondation Renault Maroc dans le cadre de la cérémonie officielle de lancement de la 6e campagne de Tkayes School. Initié en 2015 par le constructeur automobile français au Maroc, ce programme s’adresse aux élèves et collégiens des écoles publiques de Casablanca et Tanger, deux villes abritant chacune une usine Renault. Ont pris part à la cérémonie de lancement de la nouvelle campagne de sensibilisation aux risques routiers Mohamed Bachiri, directeur général de l’usine de la Somaca et vice-président de la Fondation Renault Maroc ainsi que les représentants de l’Académie régionale de l’éducation. Ateliers de prévention dans le but de sensibiliser les enfants et adolescents aux risques routiers, séances de formation aux bons réflexes et comportements civiques, et aux gestes de premiers secours… Le programme de la présente édition, organisé avec la collaboration des directions provinciales de l’éducation nationale, comporte plusieurs nouveautés.

«Nous essayons d’améliorer notre programme d’année en année mais aussi et surtout la qualité du rendu. Nous avons comme objectif cette année de sensibiliser un nombre record d’élèves et collégiens», a déclaré Imane Rekaibi, coordinatrice générale de la fondation, par ailleurs chargée de la responsabilité sociale de l’entreprise. Il faut noter que cette initiative citoyenne, dont l’objectif est de sensibiliser les usagers de la route dès le plus jeune âge aux dangers de la circulation et de leur inculquer une réelle éducation à la sécurité routière à l’intérieur des établissements scolaires publics, a déjà touché 40.000 élèves âgés de 9 à 13 ans à travers 530 séances déployées. En tout, ce sont 220 établissements qui ont été visités par les équipes de Tkayes School et 45.000 kits pédagogiques distribués.

«S’il n’existe pas encore une étude sur l’impact de ce programme dans les établissements visités, il est clair qu’il y a, en revanche, une vraie prise de conscience chez les élèves sensibilisés et un échange entre les jeunes et les parents à la maison ainsi qu’avec le corps enseignant», a souligné Imane Rekaibi pour qui la prévention routière est aujourd’hui une action clé au vu du nombre d’accidents enregistrés chaque année au Maroc, avec des taux de mortalité importants par rapport au nombre de véhicules roulant dans le pays, sachant également qu’à partir de 9 ans, nombre d’élèves se rendent à l’école sans être accompagnés. Et les chiffres pour cette catégorie de personnes sont effrayants: 400 jeunes mineurs décèdent chaque année à cause des accidents de la route au Maroc.


Imane Rekaibi
Coordinatrice générale de la fondation, également chargée de la responsabilité sociale de l’entreprise
S’il n’existe pas encore une étude sur l’impact de ce programme dans les établissements visités, il est clair qu’il y a en revanche une vraie prise de conscience chez les élèves sensibilisés et un échange entre les jeunes et les parents à la maison ainsi qu’avec le corps enseignant.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages