A lire aussi

02-12-2019 10:09

Arrêt sur image

Image par défaut
Le ministre de la Santé a pris le microcosme sanitaire de court en allant inspecter, à…
Rejoignez nous sur :

La Société royale d’encouragement du cheval (SOREC) organise la 5e édition du Meeting international du Maroc qui aura lieu les 16 et 17 novembre à l’hippodrome de Casablanca-Anfa. Plusieurs nouveautés seront au programme cette année.

Un week-end avec tout un programme. Les 16 et 17 novembre 2019 aura lieu la 5e édition du Meeting international du Maroc à l’hippodrome de Casablanca-Anfa. Au menu de cette prestigieuse compétition, quatorze courses dont huit internationales sont programmées lors de ce week-end avec comme épreuves phares les prestigieux grands prix du roi Mohammed VI du pur-sang anglais lors de la première journée et du pur-sang arabe samedi prochain. Plus de 100 chevaux seront au top départ des différentes courses de ce week-end qui représenteront de nombreux pays, à savoir le Maroc, la France, l’Espagne, la Pologne, les Émirats Arabes Unis, le Qatar et le Sultanat d’Oman. Au total, sur les 100 chevaux qui vont courir à l’occasion de ce meeting international, 70 chevaux seront marocains, ont annoncé les organisateurs ce lundi lors d’une conférence presse.

«C’est la preuve que cette compétition joue un rôle majeur dans le rayonnement de la filière des courses hippiques marocaines à l’international. Aujourd’hui, le cheval marocain, né et élevé au Maroc peut concourir avec des chevaux français, espagnols, qataris, etc», se félicite Sifeddine Dounia, responsable animations des courses à la Sorec.

«Nous sommes agréablement surpris par la qualité et la diversité des chevaux qui sont engagés cette année», a commenté pour sa part Omar Skali, directeur général de la Sorec. Il est à noter que la cinquième édition du meeting international va enregistrer de nombreuses nouveautés.

En effet, deux nouvelles courses s’ajoutent au programme de cette édition, il s’agit du Prix Vichy, une course organisée en l’honneur du jumelage de l’hippodrome de Casablanca-Anfa et l’hippodrome de Vichy Bellerive ainsi que le Prix Fegentri, une compétition prestigieuse dédiée aux cavalières amatrices qui vient d’intégrer le Maroc dans son circuit mondial. L’étape marocaine du Prix Fegentri accueillera neuf participantes venant de différents pays. Rendez-vous hippique incontournable qui propose une belle immersion dans le monde des courses de chevaux et un moment de divertissement hors du commun, le Meeting international du Maroc s’inscrit dans la Stratégie nationale de la filière équine qui vise à faire du Maroc un véritable pays du cheval et contribue à positionner la filière équine comme un moteur de développement économique, social et culturel grâce notamment à la Sorec, actrice centrale de la filière équine. Les missions de celle-ci se résument à l’encadrement de l’élevage et l’amélioration de la race chevaline dans les haras nationaux, l’organisation des courses hippiques dans les hippodromes, la gestion des jeux hippiques, la réalisation et l’exploitation des infrastructures hippiques. Elle se mobilise pour organiser chaque année plus de 2.400 courses dans ses sept hippodromes avec une moyenne de 10 partants par course à une fréquence de 6 réunions par semaine.

Pour rappel, les 7 hippodromes du royaume sont ceux de Casablanca, Rabat, El Jadida, Settat, Meknès, Khemisset et Marrakech. Le calendrier hippique contient 9 grands prix nationaux et deux rendez-vous d’envergure international, notamment le Meeting international du Maroc et l’UAE Abu Dhabi Day. Les courses sont organisées en partenariat avec les sociétés de courses hippiques. Les races qui participent aux courses de galop sont le Pur-sang anglais, le Pur-sang arabe et l’Anglo-arabe. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages