A lire aussi

16-10-2019 16:01

BMCE / CDC Group. Feu vert pour l’augmentation de capital

L’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) vient de donner son aval au groupe BMCE Bank of…
Rejoignez nous sur :

Ericsson a récemment confié la responsabilité de ses affaires en Afrique de l’Ouest et au Maroc à Nora Whaby. La stratégie d’ancrage régionale de la firme suédoise de télécoms lui incombe désormais.

Ericsson a annoncé l’extension de son unité client Afrique de l’Ouest au sein de la zone de marché du Moyen-Orient et de l’Afrique (MA) afin d’inclure le Maroc. Pourquoi ce changement ?
Ericsson a étendu son unité client Afrique de l’Ouest au sein de la zone de marché du Moyen-Orient et de l’Afrique (MA) au Maroc pour renforcer son positionnement sur le marché, se focaliser et mieux accompagner ses clients qui étendent leurs activités en Afrique. La principale force d’Ericsson réside dans son capital humain et j’ai hâte d’entamer cette nouvelle phase de développement rapide et de consolidation sous l’égide de la région de Moyen-Orient et Afrique afin de développer les compétences de nos collaborateurs marocains tout en facilitant le déploiement de nos activités en Afrique.

Vous avez été nommée responsable d’Ericsson Afrique de l’Ouest et Maroc, quelles sont vos spécifications et quels sont les domaines de développement sur lesquels vous allez vous concentrer ?
Le Maroc est un marché prometteur doté d’un potentiel énorme en termes de compétences, de volume mais aussi de nouveautés. Je suis enthousiaste à l’idée de gérer nos activités au Maroc afin d’offrir à nos clients une meilleure qualité de couverture réseau et un ensemble de services à très haute valeur ajoutée pour l’économie numérique. Nous sommes constamment à la recherche de partenariats privilégiés avec nos clients sur le marché africain et je suis convaincue que nos ressources nous permettront de l’atteindre. Le renforcement de nos équipes au sein de la région Afrique témoigne de la volonté d’Ericsson de mieux comprendre les besoins et les problèmes des clients afin de leur fournir des services sur mesure pour atteindre leurs objectifs. Nous continuons à accompagner nos clients dans leur transformation numérique afin d’accueillir la 5G à l’avenir.

Quelle est la part du Maroc dans cette stratégie de développement ?
Nous explorons le potentiel de la 5G avec nos différents partenaires. Cela nous permettra de développer conjointement les technologies 5G en fonction de leurs besoins métier afin d’améliorer leurs activités de consommation et de saisir les nouvelles opportunités offertes par d’autres industries. Ericsson a organisé avec succès une démonstration en direct de la 5G lors de la dernière édition de Mawazine 2019 afin de présenter les capacités de la technologie mobile de nouvelle génération. Music Connect permet aux musiciens de différents endroits de jouer ensemble en temps réel et en harmonie. La connexion à haut débit et la latence ultra-basse permettent aux musiciens de jouer en temps réel et d’obtenir une synchronisation parfaite même lorsqu’ils sont éloignés géographiquement.

Selon vous, quelles sont les dernières tendances de consommation dans le domaine des télécommunications ?
La promesse de la 5G a le potentiel de changer complètement la façon dont nous interagissons avec les smartphones, les appareils, etc. L’avenir 5G répondra aux attentes des consommateurs et des entreprises, elle offrira même des possibilités illimitées surpassant les attentes des utilisateurs. Nous avons dévoilé six appels à l’action des consommateurs auxquels les opérateurs doivent agir pour satisfaire leur clientèle et monétiser le haut débit mobile pour un avenir 5G : Fournir une expérience d’achat sans effort ; Procurer un sentiment de vitesse illimitée ; Traiter les giga-octets en tant que monnaie ; Proposer au-delà des paquets de données ; Offrir plus d’avantages avec la 5G ; Maintenir les réseaux actuels.

Quel est l’intérêt de l’automatisation pour le marché marocain, pensez-vous que cette activité est bien ancrée dans le pays ?
Les services de réseau et l’automatisation sont essentiels à l’évolution de la 5G, de l’Internet des objets et de la numérisation industrielle. Au fur et à mesure du développement des technologies 5G, les opérateurs devront augmenter la capacité de leur réseau mais avec toute capacité supplémentaire il y a aussi une complexité supplémentaire. Pour relever ces nouveaux défis, nous avons introduit des solutions d’ingénierie combinant apprentissage machine et ingéniosité humaine dans l’ensemble de notre portefeuille afin de permettre aux réseaux de fournir une expérience utilisateur optimale et capitaliser sur les opportunités de la 5G.

À votre avis,  le pays est -il prêt à accueillir la 5G ?
Les systèmes radio d’Ericsson sont prêts pour la 5G depuis 2015 et peuvent aussi être utilisés pour la nouvelle radio 5G avec l’installation de logiciels à distance. Cela signifie que plus de 3 millions de radios compatibles 5G ont été livrés à nos clients dans le monde entier. Cela dit, la plateforme 5G d’Ericsson permettra à nos fournisseurs de services au Maroc de faire évoluer leurs réseaux vers la 5G à un rythme correspondant à leur stratégie commerciale tout en optimisant l’utilisation de l’infrastructure existante.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages