A lire aussi

19-11-2019 12:30

Travailleurs sociaux, titres miniers... Voici l'ordre du jour du prochain conseil du gouvernement

Un Conseil de gouvernement se tiendra jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Saad Dine…
Rejoignez nous sur :

L’objectif est de développer ensemble la première composante résidentielle du projet du Pôle urbain de Mazagan prévu sur 13 ha. Les travaux démarreront l’année prochaine.

La Société d’aménagement et de développement de Mazagan (SAEDM S.A), filiale du Groupe OCP ,et le groupe de développement territorial français Réalités, à travers sa filiale Réalités Afrique, viennent de conclure un accord de partenariat dont l’objectif est de développer ensemble la première composante résidentielle du projet du Pôle urbain de Mazagan (PUMA). Les travaux de construction du projet, qui est prévu sur une superficie de 13 ha, démarreront l’année prochaine. Celui-ci sera composé de 176 villas de standing sur des parcelles allant de 300 à 900 m², de 50 «townhouses » sur des parcelles de 330 m², de 156 appartements de standing de 55 à 150 m² et de 2.000 m² de commerces. Pensé autour d’une coulée verte et d’espaces paysagers, qui feront office de poumon naturel, ce premier complexe, qui sera construit par les deux partenaires, réservera un cadre de vie d’exception entre nature et océan à ses résidents, expliquent les promoteurs.

Un modèle de ville durable
En effet, l’ambition commune du Groupe OCP et du ministère de l’Économie et des finances, qui ont lancé en 2013, à travers la création de la SAEDM, le Pôle urbain de Mazagan, est de faire de ce nouveau pôle urbain un modèle national de ville durable, éco-conçue et solidaire, capitalisant sur les forces vives de son territoire d’accueil. Autrement dit, une ville portée par des métiers orientés vers le savoir, l’innovation et le sport. C’est ainsi que le Pôle urbain de Mazagan devrait intégrer quatre facteurs majeurs d’attractivité. Un, ce sera un cadre de vie d’exception, entre océan et forêt, offrant un ensemble de services et d’infrastructures de qualité. L’offre résidentielle moderne viendra ainsi répondre à une demande croissante en logements liée à l’essor de la région, deuxième pôle industriel du pays. Deux, ce sera une ville connectée, pionnière dans l’utilisation des nouvelles technologies au Maroc et parfaitement intégrée à un territoire urbain et durable. Le nouveau pôle urbain sera doté d’une infrastructure de connectivité de qualité, visant à favoriser les usages innovants via notamment la mise en place de services «smart». Trois, ses promoteurs ont également prévu d’en faire un pôle académique reconnu permettant le développement de la recherche, du savoir et de l’innovation. Et quatre, le Pôle urbain de Mazagan sera également une zone sportive qui devrait à terme contribuer à la diversification et l’extension régionales de l’offre de loisirs sportifs, la mise en place de terrains sportifs multi-usages vouée à la valorisation du sport de haut niveau, le repérage et l’accompagnement de jeunes talents sportifs.

5 milliards pour l’aménagement
Un budget de 5 MMDH est en tous cas prévu pour son aménagement, qui prévoit déjà près de 200 hectares de voiries principales, 300 hectares d’espaces verts avec la préservation des forêts avoisinantes et la réalisation de grandes coulées vertes et plus de 600 hectares qui accueilleront les différentes composantes du projet que sont la zone résidentielle, le pôle académique, l’espace de recherche et d’innovation, les équipements touristiques, culturels et sportifs ainsi que les zones d’activités tertiaires. À noter que le Pôle urbain de Mazagan sera construit dans sa globalité autour de quatre zones centrales définies comme des noyaux urbains, accueillant des équipements de proximité et offrant des environnements maîtrisables à pied. Cette ville de demain se déclinera en quatre éco-quartiers qui disposeront d’équipements et de services de proximité de même type, mais ayant chacune leur propre identité. La Centralité A sera davantage orientée vers la recherche, l’innovation et les infrastructures académiques. La B prendra place au coeur du pôle et assurera l’animation générale du site, autour d’un grand complexe commercial. Tout à côté de ce carrefour de rencontres, la Centralité C sera dédiée au bien-être et à la santé, avec l’implantation de cliniques spécialisées. Le quatrième espace, lui, englobera notamment un parc des expositions (déjà opérationnel) ainsi que des commerces et hôtels.


Carte de visite
À propos de Réalités Réalités est un groupe de développement territorial qui a placé l’intelligence des territoires au coeur de son activité. Il s’applique à «fabriquer» la ville autrement, via ses deux métiers principaux: la maîtrise d’ouvrage immobilière et la maîtrise d’usage. En 2018, elle a enregistré plus de 1.400 contrats de réservation, représentant près de 134 millions d’euros. Réalités est coté sur le marché Euronext Growth depuis 2014. Pour sa première implantation à l’international, Réalités a choisi le Maroc pour installer son hub africain, Réalités Afrique.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages