A lire aussi

19-06-2019 09:18

Visas espagnols. Une nouvelle formule pour désengorger le service

Le nouveau système de gestion des rendez-vous pour le dépôt des demandes de visa auprès des…
Rejoignez nous sur :

L’appel d’offres international relatif à la conception, au financement, à la construction, à l’exploitation et à la maintenance du projet Noor Midelt I, d'une puissance installée de 800 MW, a été attribué au consortium mené par EDF Renouvelables (France) et composé de Masdar (Emirats Arabes Unis) et Green of Africa (Maroc), annonce l'Agence marocaine pour l’énergie durable (MASEN).

Noor Midelt I, l'une des premières centrales hybrides (CSP-PV) annoncée mondialement, aura une puissance installée de 800 MW avec une capacité de stockage de 5 heures.

Selon le communiqué, le lancement des travaux de la centrale est prévu courant l’automne 2019 et les travaux relatifs aux infrastructures communes du complexe Noor Midelt sont quasiment finalisés. En effet, une route de 40 Km est déjà réalisée et permettra non seulement d’accéder au complexe et au barrage Hassan II, mais aussi de désenclaver les villages avoisinant le complexe, explique l'Agence.

Ce projet s'inscrit dans le cadre du Plan Noor, lancé par le roi Mohammed VI, et intervient suite à la mise en exploitation totale du complexe solaire NOOR Ouarzazate, d’une puissance de 580 MW. 

L'Agence précise que l'investissement afférent à Noor Midelt I est de près de 7,57 milliards de Dirhams, notant que le projet devrait bénéficier du financement d’un pool d’institutions financières, notamment la KfW, la Banque européenne d’investissement, l’Agence française de développement, la Commission européenne, la Banque mondiale, la Banque africaine de développement et le Fonds des technologies propres.



Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages