A lire aussi

15-07-2019 14:17

Arryadia : Renard démissionne !

Clap de fin pour Hervé Renard, qui aurait démissionné, de son poste d’entraîneur de l’équipe…
Rejoignez nous sur :

Le petit empire médiatique de Nicolas Pompigne-Mognard a de grandes ambitions. L’entreprise qui fête ses 11 ans cette année a investi plusieurs centaines de milliers d’euros pour poursuivre son déploiement international et sa tansformation digitale.

«Rien ne sert de courir, il faut partir à temps». Comme on le sait, ce célèbre dicton n’est pas de Nicolas Pompigne-Mognard, fondateur et unique propriétaire d’APO Group (Organisation de la presse africaine). Mais ce proverbe résume bien le parcours de l’ancien journaliste devenu multimillionnaire en quelques années seulement. À 43 ans, ce franco-gabonais dirige un petit empire médiatique qui revendique jalousement 40% de part de marché de la diffusion d’informations économiques relatives à l’Afrique.

Créé en 2007, APO Group (dont le siège social est basé à Lausanne en Suisse) est devenu rapidement l'un des plus réputés et influents cabinets de conseil en relations presse en Afrique et au Moyen-Orient grâce à ses solutions novatrices et performantes de distribution de communiqués de presse et d’analyses de couverture média. Et pourtant, rien ne prédestinait Nicolas Pompigne-Mognard à un tel avenir car il fallait, pour l’entrepreneur, bâtir à partir de rien un grand empire. «Les institutions panafricaines comme la Banque africaine de développement (BAD) produisaient beaucoup de chiffres en alertant, par exemple, sur l’émergence des classes moyennes et les performances des pays africains mais il n’existait pas de canaux pour porter la voix de l’Afrique». De ce constat, va naître le projet qui va connaître un développement fulgurant, explique Nicolas Pompigne-Mognard.

Jusque dans les années 2000, la voix du continent était presque inaudible au niveau des marchés financiers. «On était étouffé par le bruit qui venait de l’extérieur, qui disait que l’Afrique était la misère, le paludisme et le sida. Dès lors, il fallait que la voix de l’Afrique soit entendue à l’étranger notamment sur les marchés financiers internationaux. C’est ainsi que l’idée de créer APO Group m’est venue à l’esprit», se souvient-t-il. Et l’élément déclencheur va venir de l’ancien président de la BAD, Donald Kaberuka, pour qui, «la diffusion d’informations économiques relatives à l’Afrique fait partie du développement du continent». 11 ans après, APO Group s’impose comme un leader sur le marché médiatique africain grâce notamment à ses 300 clients composés essentiellement d’entreprises multinationales telles que Philips Morris, General ELECTRIC, Total, Ikea, etc...

Les grandes institutions continentales, Union européenne et Union africaine font également partie des fidèles clients du groupe qui revendique aujourd’hui un volume d’activités en hausse de 20% et un chiffre d’affaires de 60% de croissance en 2018. Fort de ce succès, le spécialiste de la diffusion de communiqués de presse avec photos et vidéos, ainsi que de la relation presse, interviews, et conférences de presse, voit encore plus grand. APO qui table sur une croissance de 40% pour les quatre prochaines années, vient d’ailleurs de s’attacher sur les services d’un nouveau DG qui n’est autre que l’ancien vice-président d’Orange Business Service pour l’Afrique et le Moyen Orient, Lionel Reina. Ce dernier, en tant que directeur général d’APO Group, supervisera l’ensemble des projets de l'entreprise, développera le portefeuille de clients et poursuivra le déploiement international et la transformation digitale du groupe, en s'appuyant sur ses nombreux succès rencontrés depuis 11 ans, indique-t-on.

"On était étouffé par le bruit qui venait de l’extérieur, qui disait que l’Afrique était la misère, le paludisme et le sida. Dès lors, il fallait que la voix de l’Afrique soit entendue à l’étrangernotamment sur les marchés financiers internationaux".

Nicolas Pompigne-Mognard, Fondateur et Président APO Group

«C'est le bon moment pour APO Group de nommer un directeur général expérimenté pour poursuivre la croissance de notre entreprise», souligne le management d’APO précisant que la nomination de Lionel Reina, en tant que CEO d’APO Group, a été marquée par la publication de sa photo sur l’écran de la tour NASDAQ de Time Square, à New York, considérée comme l'un des écrans publicitaires les plus prestigieux au monde. Depuis 2014, NASDAQ GlobeNewswire est l’un des partenaires stratégiques d’APO Group. Quant à Nicolas Pompigne-Mognard, il devient le président de son groupe. 

Il interviendra principalement en qualité de conseils de haut niveau auprès des clients d’APO Group et poursuivra le développement de son propre fonds d'investissement dédié à l'Afrique. «Nous sommes en train de lancer un projet de transformation digitale qui devra engloutir un investissement, sur fonds propres, de plusieurs centaines de milliers d’euros. Le projet va révolutionner la manière dont notre entreprise fonctionne aujourd’hui. Ce chantier qui requiert un an de travail devrait nous préparer solidement pour 2025», a promis le président d’APO. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages