A lire aussi

21-08-2019 11:01

Kénitra: Des militaires impliqués dans une affaire de trafic de drogues

Les éléments de la Gendarmerie royale de Kénitra ont fait échouer une importante tentative de…
Rejoignez nous sur :

L’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a visé la note d’information relative à l’émission par la Banque Centrale Populaire (BCP) d’un emprunt obligataire subordonné. 

La BCP envisage l’émission de 20.000 obligations subordonnées d’une valeur nominale de 100.000 dirhams. Le montant global de l’opération s’élève à deux milliards de dirhams. La période de souscription s’étale du 13 au 17 décembre 2018 inclus. L’émission a pour objectif principal de financer les projets de développement de la Banque Centrale Populaire sans altérer ses fonds propres réglementaires actuels. Elle servira également à renforcer les fonds propres réglementaires actuels et, par conséquent, renforcer le ratio de solvabilité de la banque. Cette dernière a profité de cette émission obligataire pour détailler ses perspectives pour les années à venir.

À cet effet, le plan stratégique de la banque «Elan 2020» consacre la dimension citoyenne et régionale de la Banque des particuliers et de la TPME. Ainsi, en cohérence avec sa mission originelle de proximité au service du tissu économique régional, la répartition des Banques Populaires Régionales (BPR) épousera le nouveau découpage régional poursuivant l’extension du 1er réseau bancaire du Royaume. Le groupe mettra ses atouts coopératifs au service de la nouvelle politique de régionalisation avancée, dans l’objectif de contribuer activement à la réussite de ce chantier institutionnel. La révision de la loi n°12-96 portant réforme du Crédit Populaire du Maroc vient consolider son modèle économique à travers notamment la prise de participation majoritaire de la BCP dans le capital des BPR, permettant ainsi un contrôle mutuel du capital de la Banque Centrale Populaire et des Banques Populaires Régionales, ainsi qu’une amélioration de la gouvernance du Crédit Populaire du Maroc. «Le groupe prévoit d’impliquer davantage les sociétaires dans la vie de leur région et renforcer leur sentiment d’appartenance et leur statut particulier au sein de leurs banques régionales respectives», peut-on lire sur la note d’information.

Cette ambition s’appuiera notamment sur le parrainage des porteurs de projets ou créateurs d’entreprises à fort potentiel par les sociétaires.Pour rappel, le produit net bancaire de la BCP s’est établi à près de 12,293 MMDH en hausse de 3% par rapport au 30 septembre 2017. Cette hausse trouve son origine dans, principalement, l’amélioration de la marge d’intérêt à 8,297 MMDH, soit 9% de croissance sur la période étudiée. Le troisième trimestre 2018 a été marqué par une amélioration de la rentabilité se traduisant par un résultat net en progression de 9%, pour s’établir à 2,615 MMDH contre 2,396 MMDH le trimestre de l’année précédente. L’encours des prêts et créances de la BCP s’établit à 246.649 MDH, dont 93% relatifs aux prêts et créances sur la clientèle, en progression de 2,2% par rapport à début janvier 2018. Par ailleurs, les dépôts auprès de la BCP se sont établis à 316.821 MDH, en hausse de 1.183 MDH (+0,4%) par rapport à janvier 2018 dont 275.779 MDH correspondant aux dépôts de la clientèle. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages