A lire aussi

02-12-2019 16:57

Le Maroc abrite le Congrès mondial des agences de presse en 2022

Le Maroc a été choisi, lundi à Londres, pour accueillir la 7éme édition du Congrès mondial des…
Rejoignez nous sur :
 
 
Mardi 4 novembre à Casablanca se tenait la première conférence de presse de Heetch après avoir récemment obtenu son autorisation d’exercer de la Wilaya de Casablanca sur l’ensemble du territoire nationale. La plateforme de mise en relation de conducteurs et passagers est la première application de VTC à être déclarée légale au Maroc. 

«Nous sommes fiers de cette autorisation qui témoigne de la confiance des hautes autorités de la ville de Casablanca en notre société. Ceci nous encourage à redoubler d’efforts en vue d’offrir aux Marocains une offre de transport digne de leurs attentes et aux professionnels du transport un environnement social favorable, humain et prévoyant», déclare à ce propos Patrick Pedersen, General Manager Africa de Heetch.

Néanmoins, les chauffeurs de taxis partenaires se demandent comment ils peuvent en bénéficier après avoir eu «l’autorisation» d’exercer. Certains veulent se doter d’une couverture d’assurance maladie. 

Selon Sadik Boujaera, secrétaire général adjoint du Syndicat national des taxis de l’UMT, l’application a, en effet, œuvré dès son implantation au Maroc pour la généralisation de l’assurance maladie en faveur de ses chauffeurs de taxis partenaires. Aujourd’hui, plusieurs centaines de chauffeurs bénéficient d’une couverture maladie développée avec Shell. Ils profitent également de réduction sur les abonnements, ainsi que sur les pneumatiques.

«En notre qualité de représentants syndicaux des professionnels du secteur, nous nous félicitons bien entendu de l’autorisation d’exercer délivrée à Heetch par la wilaya de Casablanca. Cette décision vient en effet couronner le travail accompli en commun entre nos deux parties en vue d’améliorer les conditions de travail des taxis, tout en offrant aux usagers un service de qualité», conclut Sadik Boujaera.

Que de chemin parcouru en l’espace d’une seule année ! Un an après son lancement au Maroc, en novembre 2017. 4.000 chauffeurs de taxis inscrits, plus de 750.000 trajets en une année, 150.000 trajets par mois, plus de 200.000 passagers transportés, même que l’application n’est actuellement active que dans deux villes (Casablanca et Rabat).

L’appli au pouce levé envisage, en effet, d’étendre son activité à Marrakech qui accueillera ses premiers taxis «Fiddek» avant la fin de l’année en cours. Pour ce faire, les pourparlers sont déjà en cours avec les professionnels de la ville ocre. Également dans le pipe, un projet de partenariats avec les grandes remises (taxis blancs) en vue d’assurer le transport depuis l’aéroport Mohammed V de Casablanca, devra être finalisé prochainement, permettant ainsi une amélioration de l’offre de transport à destination des touristes et des voyageurs nationaux et internationaux.
 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages