A lire aussi

26-04-2019 09:52

Accidents de travail. Un nouveau décret d’application

La nouvelle réglementation des accidents de travail concerne la mise en place de nouveaux modèles…
Rejoignez nous sur :

L’activité "Éducation secondaire", rentrant dans le cadre du 2e programme de coopération (Compact II) conclu entre le gouvernement marocain et le gouvernement américain, représenté par Millenium Challenge Corporation (MCC), a été officiellement lancé, ce mercredi, au niveau de la Région Marrakech-Safi.

L’activité "Éducation secondaire", dotée d’un budget de l’ordre de 112,6 millions de dollars, a pour objectif d’améliorer la qualité et la pertinence des programmes d’enseignement des collèges et lycées et l’équité d’accès à cet enseignement.

Conçu en parfait alignement sur la Vision stratégique 2015-2030 de la réforme du système d’éducation et de formation au Maroc, ce programme est structuré autour de trois principales composantes à savoir le développement d’un Modèle d’amélioration des établissements d’enseignement secondaire (MIAES), le renforcement du système d’évaluation des acquis des élèves et du système d’information "Massar" et le développement d’une nouvelle approche d’entretien et de maintenance des infrastructures et des équipements scolaires.

Chaque établissement cible bénéficiera, dans le cadre d’une approche contractuelle, d’un appui intégré qui portera sur le renforcement de son autonomie administrative et financière, la promotion d’une pédagogie centrée sur l’élève et l’amélioration de l’environnement physique des apprentissages par des réhabilitations adéquates des infrastructures scolaires et la fourniture d’équipements nécessaires à l’innovation pédagogique, selon Mohamed Mirisse, directeur du projet "Éducation secondaire" au sein du Millenium Challenge Account Morocco, établissement public auquel a été confiée la mise en œuvre du Compact II.

Le Compact II s’articule autour de deux projets à savoir "Éducation et formation pour l’employabilité" et "Productivité du foncier", qui s’inscrivent en droite ligne des orientations du roi Mohammed VI portant sur la valorisation du capital humain et la mobilisation du foncier au service de la promotion de l’investissement.

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages