A lire aussi

12-02-2019 12:13

Chambre des conseillers. L'absentéisme, toujours et encore

L'absentéisme continue de frapper de plein fouet les travaux de la Chambre des conseillers. Alors…
Rejoignez nous sur :
Enseignement

L’Académie régionale de l’éducation et la formation (AREF) de Fès-Meknès et le centre régional pour le développement et la lutte contre l’analphabétisme ont signé, dernièrement, une convention relative à la création d’"une école de deuxième chance, nouvelle génération" dans la médina de Fès.

Ce projet sera réalisé selon une approche intégrée de qualification pédagogique et d’intégration socio-professionnelle des adolescents et des jeunes non scolarisés, a indiqué l’AREF de Fès-Meknès.

Aux termes de cette convention, le centre régional pour le développement et la lutte contre l’analphabétisme s’engage notamment à mettre à la disposition de l’école les ressources humaines compétentes nécessaires à la réussite de ce type de projet.

De son côté, l’AREF de Fès-Meknès mobilisera un local au niveau du quartier Batha dans la médina de Fès pour abriter cette école, qu’elle devra également équiper et financer.

"L’école de deuxième chance" est un projet solidaire destiné à offrir aux enfants et aux jeunes non scolarisés ou déscolarisés une chance d’insertion ou de réinsertion dans le système éducatif et scolaire.

Elle bénéficie aux élèves en difficulté scolaire qui peuvent intégrer des classes relais pour la mise à niveau, aux enfants non scolarisés désireux obtenir des certificats d’études, et aux enfants et jeunes non scolarisés et déscolarisés cherchant la mise à niveau et la préprofessionnalisation pour poursuivre une formation professionnelle ou l’initiation à des métiers pour s’insérer dans la vie active. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages