A lire aussi

15-07-2019 10:40

Médias et femmes. 2M analyse les stéréotypes dans la fiction

Le Comité Parité et Diversité de 2M ouvre le débat sur la représentation des femmes dans la…
Rejoignez nous sur :
Éditos

Une visite d’État, ce n’est pas que des intérêts économiques réciproques et de la courtoisie diplomatique. C’est bien plus. Le séjour du président de la Chine Xi Jinping en France en est la parfaite illustration. Emmanuel Macron a évité la capitale - et ses contraintes sécuritaires souhaitant conférer à la rencontre un caractère familier, détendu et humaniste. Bien sûr, au programme, il y a de gros contrats en perspective mais aussi les défis climatiques et de développement durable, le tout dans une atmosphère décontractée.

Le président chinois n’a d’ailleurs pas hésité à affirmer à son homologue français se sentir à l’aise à Saint-Tropez. Sur un autre registre, la télévision française a rapporté aux Français - et au monde entier - les détails de cette visite : organisation des corps sécuritaires, planification du déroulé de la visite, menu préparé par le chef, décoration de la salle du dîner, etc. Et au passage, des tables rondes et des multiplex ont été tenus afin de disséquer les enjeux de la visite pour les deux pays et discuter de l’avenir de la planète. Ce sont vraiment de grands moments de télévision qui nous font oublier tout cet océan de médiocrité largué par les réseaux sociaux, et qui nous rappellent les fondements du journalisme. Mais il faut reconnaître que les officiels français jouent le jeu et appliquent à la lettre le droit à l’accès à l’information. Ils le font par respect pour le citoyen, celui-là même qui ira les élire ou les sanctionner dans un parfait exercice de démocratie. Chez nous, on ne pense que «2021», on ne raisonne qu’en vue de 2021, et au passage on commence déjà à promettre monts et merveilles à l’horizon 2021.

En fait, il reste 30 bons mois qui nécessitent du travail, la mise en oeuvre de solutions et de l’ingéniosité dans la gestion. C’est là toute la différence entre un gouvernement qui partage avec ses citoyens le fin fond de sa pensée, et un autre qui ne voit en les citoyens qu’une machine à voix...Et puis s’en va.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages