A lire aussi

20-05-2019 15:22

Bouskoura. Mort par asphyxie de 3 ouvriers dans un canal des eaux usées

Trois ouvriers ont trouvé, lundi, la mort par asphyxie dans un canal des eaux usées situé dans la…
Rejoignez nous sur :
Éditos

Le vote du Parlement européen sur l'accord de pêche est une autre victoire de la diplomatie marocaine. Celle-ci a une saveur particulière de par l'importance des votants. Signalons de prime abord qu'aucun doute n'entourait ce vote puisque 75% des parlementaires européens ont débouté les thèses des séparatistes en plébiscitant cet accord qui englobe l'espace maritime de l'ensemble du territoire marocain. Cet exercice est aussi important car il signe l'échec du lobbying de nos adversaires, en dépit de leur gesticulation auprès de quelques partis d'extrême gauche. La pilule ne serait pas passée du côté de la presse algérienne, dans sa majorité. «El Moudjahid» estime que «le Maroc n'a pas de quoi être fier de cette victoire» et voit en le verdict une entrave au processus de paix! «El Watan» considère que «Bruxelles alimente le conflit du Sahara» quand «TSA» était le seul à évoquer un échec diplomatique du Polisario, mais si on voulait décrypter cette victoire autrement, on se focaliserait sur la démarche du Maroc. Sans tambour ni trompette, la diplomatie formelle et informelle a procédé à un travail de fond en s'appuyant sur un solide réseau d'amis et d'alliés. Nos partenaires n'étaient pas en reste: l'Espagne a défendu le projet et «ses» députés se sont bien démenés, comme les Français d'ailleurs. Le Maroc gagnerait donc à capitaliser sur cette victoire et à mobiliser le même groupe lors des prochaines étapes des deux accords clés qui nous lient à l'Europe: la pêche et l'agriculture. Ceci exige de nous une omniprésence dans les couloirs du siège de l'Union européenne. Ahmed Rahhou, fraîchement nommé ambassadeur auprès de l'UE, en ferait le cœur de son action. L'accompagnement parallèle, qui a jusque-là donné de bons résultats, ne doit rien lâcher. Au contraire, il lui faut persévérer afin de leur asséner le «coup de grâce». 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages