A lire aussi

16-07-2018 19:44

La liste des lauréats dévoilée

 Le ministère de la Culture et de la Communication a annoncé les noms lauréats du Prix du Maroc du…
Rejoignez nous sur :
Éditos

ÀSaint-Pétersbourg, Moscou ou ailleurs, les visiteurs se retrouvent dans un musée à ciel ouvert mais, au-delà du poids historique du pays, force est de constater qu'il y a une réelle politique culturelle en place en Russie. L'héritage historique est bien géré et entretenu, et l'histoire contemporaine n'est pas laissée de côté. Tout est exposé dans des musées dédiés: l'ère soviétique, l'histoire de l'armée à la lumière des deux guerres mondiales, la conquête de l'espace, l'exploration sous-marine et les exploits olympiques. Sur un autre registre, les villes recensent nombre de théâtres, opéras, cathédrales, etc. Même la nature est du côté des Russes; elle se manifeste partout pour leur plus grand bonheur. Partout des rivières, des parcs, des jardins botaniques et même des forêts au cœur de certaines villes, dont Moscou. Bref, l'on comprend aujourd'hui pourquoi Poutine a fait de la Coupe du monde un enjeu: en l'espace d'un mois de compétitions, avec un million de visiteurs venus des quatre coins du monde, dont deux mille journalistes, la Russie a réussi l'exploit de détricoter la propagande occidentale qui véhiculait l'image d'un pays vieillot et rétrograde. De l'aveu même de journalistes américains et européens, un gap important sépare les clichés de la réalité. Certes, le régime en place prône la fermeté et une sorte de repli sur soi, mais le mode de vie du citoyen russe n'a rien à envier à celui de l'Américain ou de l'Européen. Et toutes les conditions sont réunies pour que le touriste y passe un séjour utile, agréable. Bref, c'est un pays à visiter ne serait-ce qu'une fois dans sa vie.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages