Imprimer
Affichages : 670

Les Marocains prient pour la clémence du ciel. Les pluies, qu’on attend impatiemment depuis au moins un mois, accusent un inquiétant retard. La situation hydrique du pays n’arrange guère les choses. À Benguerir, Azilal, Tadla, Souss et ailleurs, la terre est aride, les oueds secs et le taux de remplissage des barrages au plus bas.

Par conséquent, des milliers d’agriculteurs n’ont pas encore labouré leur terre. Ceux à qui j’ai posé la question disent vouloir éviter une double perte: celle de la récolte et celle des charges d’exploitation.

Devant cette situation, la structure de la loi de Finances 2020 -basée sur deux inconnues, les pluies et le cours du baril, présentée hier par Benchaâboun- reste tributaire de facteurs exogènes pour ne pas dire aléatoires. Les 70 millions de quintaux prévus en 2020 constituent, pour le moment, un scénario trop optimiste. Ainsi, si on évoque souvent le moral des ménages et le climat des affaires, il y a lieu de s’enquérir du moral des agriculteurs.

D’abord, ceux qui opèrent dans le secteur primaire pour subsister, et ils sont des centaines de milliers. Ensuite, ceux qui font de l’export leur activité principale, sans toutefois détenir les moyens d’irrigation. En d’autres termes, l’importance de la classe moyenne agricole que le souverain a évoquée récemment réside dans la stabilité que lesdits agriculteurs enracinent dans le monde rural par le biais de l’emploi. Elle évite ainsi aux villes un exode massif, rendant la vie dans les agglomérations difficile -pour ne pas dire invivable- et permet à nos campagnes de jouer pleinement leur rôle de sauvegarde d’un écosystème vital.

Maintenant, que faire face au défit hydrique et à ce retard de pluviométrie ? C’est le premier défi qui se dresse devant le cabinet El Otmani II, qui doit apporter des réponses sans délais. Devant la sécurité alimentaire et les réserves d’eau, tous les sujets sont relégués au second plan. Le chef de gouvernement procédera-t-il à un chamboulement des priorités ou attendra-t-il aussi les pluies prévues cette semaine avant de passer à autre chose ?