A lire aussi

11-06-2019 16:56

Mahi Binebine. “Les cheikhate sont féministes !”

Mahi Binebine. Écrivain - Plasticien Dans «Rue du Pardon», Mahi Binebine raconte avec beaucoup…
Rejoignez nous sur :

Gérer la rareté commence par une bonne gouvernance, qui pourrait s’avérer être une intéressante manière de renflouer les caisses et une façon de limiter la dépendance à l’endettement. Nous l’avons ressassé dans cet espace : en dépit de nos revenus limités, nous pouvons faire mieux en optimisant nos dépenses et en combattant la prévarication.

En d’autres termes, il faut mener un train de vie qui sied à un pays dont le PIB est d’à peine 108 milliards de dollars, réduire les dépenses non productives, en finir avec la corruption qui prive les caisses de l’État de plusieurs milliards de dirhams et enfin améliorer la productivité par la valeur travail. Sans cela, nous continuerons à crouler sous l’endettement sur les 15 à 20 prochaines années. Cela reviendrait à hypothéquer l’avenir des générations 2035- 2040. Pourtant, la solution est là ; encore faut-il faire montre d’une ferme volonté politique. On pourrait citer un exemple minime mais toutefois révélateur. Dans les différents sites historiques du pays, les recettes touristiques (visites, achats, souvenirs...) ne dépassaient guère les 15 MDH par an. Des cacahuètes ! Les fonctionnaires passaient leurs journées à lire les journaux et savourer un thé pour être payés en fin de mois.

Aujourd’hui, ce chiffre est passé à 180 MDH grâce à une nouvelle approche de la gouvernance. Mise en place d’un contrat d’objectifs, intérêt suscité par des primes spéciales, suivi quotidien de l’activité par un canal digital... Il n’y a donc rien de sorcier car avec les mêmes ressources humaines, on a pu obtenir des résultats exceptionnels. Imaginez que l’on promeuve, dans toutes les administrations, cette valeur travail et l’optimisation des coûts : le Maroc gagnerait sûrement des points de PIB et réduirait drastiquement sa dépendance à l’endettement. Cela ne passe pas nécessairement par des études à n’en plus finir et des stratégies difficiles à mettre en oeuvre. Il faut le vouloir...

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages