A lire aussi

14-09-2019 17:00

Ouagadougou : sommet de la CEDEAO sur le terrorisme, avec la participation du Maroc

Une session extraordinaire de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de la Communauté…
Rejoignez nous sur :

Un proverbe dit : «Si la parole est d’argent, le silence est d’or». Le Syndicat national des médecins du secteur privé ne cesse de s’enfoncer en essayant de prôner l’attaque comme meilleure défense quant aux propos de Chorfi , car leur plaidoyer est truffé de contradictions et de contrevérités.

Sur la forme, le rôle de victime ne leur sied guère et la tactique des menaces à l’égard du ministère de l’Économie et des finances d’une part et des médias de l’autre ne fait que desservir leur cause, si cause il y a. Sur le fond, avancer le rôle citoyen du secteur privé de la santé et l’emploi de milliers de Marocains est discutable. Les cabinets médicaux et les cliniques privées sont assimilés à des entreprises économiques qui prônent la rentabilité et le gain, chose somme toute logique, mais ils ne peuvent être qualifiés de centres de services citoyens. Demandez à tous les Marocains qui ont eu affaire à une clinique s’ils n’ont pas été obligés de libeller un chèque à l’ordre de ces «anges» avant de mettre le pied dans la salle de consultation. Demandez-leur combien de fois ils ont été contraints de passer par la case «noire». Ce syndicat doit donc cesser de vouloir s’essayer à l’intimidation, même en étant à court d’arguments et d’outils de défense. Il gagnerait à saisir cette occasion pour entamer sa mue, procéder à une autocritique et balayer devant sa porte. On lui tirera le chapeau s’il lance une campagne de sensibilisation à l’adresse de ses affiliés et des citoyens marocains pour éradiquer le «noir» et l’évasion fiscale.

«Les Inspirations ÉCO» et beaucoup de confrères sont prêts à y contribuer en vous offrant des pages publicitaires pour la bonne cause; encore faut-il avoir la volonté de moraliser et de réformer. A contrario, tous les Marocains, les médias en premier lieu, feront front commun. On se demande si ces gens-là sont coupés de notre réalité marocaine. Faites un tour sur la toile, cela pourrait être un bon début de cure... de conscience.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages