A lire aussi

13-11-2019 09:51

Amine Bensaid prend ses fonctions à la tête de l’université Al Akhawayn

Résultat de recherche d'images pour "amine bensaid akhawayn"
Une cérémonie de passation des fonctions entre Amine Bensaid, nommé par le roi Mohammed VI…
Rejoignez nous sur :

Les relations entre le Maroc et la France sont au beau fixe depuis l'avènement de Mohammed VI et ceci quelle que soit la couleur politique du président résidant à l'Élysée. On est loin des années quatre-vingts et quatre-vingt dix où ces relations étaient en dents de scie. Depuis deux décennies, Paris est constante aussi bien économiquement que diplomatiquement. Nos partenaires français sont les premiers investisseurs au royaume, ils garantissent le transfert de technologie et assument leur soutien au développement du Maroc. Sur le plan géostratégique, le Maroc est une priorité dans la politique africaine de la France. Plus encore, le royaume est un relais de sécurité pour l'Union européenne face au terrorisme et aux flux migratoires. C'est pourquoi la stabilité du Maroc est un impératif pour la France. Cette dernière, qui comprend le mieux et le plus notre pays pour les raisons historiques que l'on connaît, est le grand défenseur des intérêts du royaume, aussi bien au sein de l'Union européenne que du Conseil de sécurité. Rabat le lui rend bien. Les projets structurants et les grands marchés du royaume sont généralement confiés à des entreprises françaises. Soit. C'est cela, un partenariat gagnant-gagnant et il ne faut pas se voiler la face pour le dire. Nous vivons dans un monde d'intérêts croisés, et nos amis Français le savent bien. Ils savent aussi que l'excellence de cette relation n'empêche pas les deux parties de diversifier leurs relations avec d'autres partenaires, sur d'autres continents. L'axe Paris-Rabat est plus que jamais un modèle de coopération Nord-Sud qu'il y a lieu de consolider.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages