A lire aussi

19-11-2019 14:29

Affaire Ghosn : Les enfants de l'ancien patron de Renault-Nissan dénoncent un système juridique japonais "cruel"

Résultat de recherche d'images pour "Ghosn leseco.ma"
 Les enfants de Carlos Ghosn, tombé il y a un an jour pour jour dans les filets des procureurs…
Rejoignez nous sur :
Économie
 
La Conférence internationale de Marrakech sur la Justice est organisée par le ministère de la Justice, le Conseil supérieur du pouvoir Judiciaire et la Présidence du ministère public.
 
La 2e édition de la Conférence internationale de Marrakech sur la Justice a été inaugurée ce lundi, en présence de près de 800 représentants de plus de 70 pays.
 
Cette conférence, initiée sous le thème «Justice et Investissement : Défis et enjeux», connaît la participation de plus de 40 ministres de la Justice et d'un grand nombre de hauts responsables des Conseils supérieurs de la magistrature et de procureurs, ainsi que des acteurs-clés des institutions économiques et financières internationales spécialisées.

Au programme de cette Rencontre, quatre ateliers axés sur des thématiques portant sur "La modernisation du système juridique des affaires", "Le rôle de la justice dans l’amélioration de l’environnement des affaires", "L’utilisation des technologies de l’information" et "Les enjeux des groupements régionaux".

Ces ateliers seront l’occasion de partager et de débattre autour de la question primordiale du lien entre justice et développement de l’investissement et à propos du rôle de la justice et du droit dans l’amélioration de l’attractivité de l’environnement des affaires et l’incitation à l’investissement.

Cette 2ème édition sera également une opportunité pour des concertations entre pays et organisations et pour des signatures de conventions bilatérales.
 
Organisée par le ministère de la Justice, le Conseil supérieur du pouvoir Judiciaire et la Présidence du ministère public, l’assemblée s'inscrit dans le cadre des directives royales visant à stimuler les investissements, à renforcer la compétitivité de l'économie nationale et à améliorer l'environnement des entreprises.
 
Pour l’ouverture de l’incontournable conférence phare pour la justice qui se tient à Marrakech, le roi Mohammed VI a adressé un message aux participants, dont la lecture a été donnée par le ministre d’État chargé des Droits de l’Homme et des relations avec le Parlement, Mustapha Ramid.
 
Le roi a mis en avant l’importance particulière de cette conférence, qui constitue un espace d’échange d’idées, de partage d’expériences et de savoir-faire. «Ce choix met en évidence la prise de conscience de l’importance que revêt désormais l’investissement, en tant que levier de développement. Il témoigne aussi du rôle crucial qui incombe à la justice pour impulser la croissance économique, en s’attachant notamment à renforcer l’État de droit, à garantir la sécurité juridique et judiciaire nécessaire à la réalisation du développement global».
 
Mohammed VI a également souligné la nécessité d’établir une vision stratégique centrée sur la mise en place d’un environnement favorable à l’investissement, par l’adoption d’un système juridique moderne, cohérent, intégré, dans lequel l’entreprise constitue un levier essentiel du développement socio-économique, en insistant sur la nécessité de simplifier les procédures d’investissement et d’améliorer les programmes d’accompagnement des entreprises, pour faciliter leur accès aux financements et former leurs ressources humaines à accroître la productivité.
 
Le roi a invité les participants à adopter une nouvelle forme de justice alternative pour le règlement des litiges, notamment la médiation, l’arbitrage, la conciliation, conformément à ce qui avait été préconisé dans le discours de la Révolution du roi et du peuple en 2009.
 
Dans le même esprit, le roi a recommandé l’utilisation des nouvelles technologies pour le renforcement et la généralisation de la dématérialisation des formalités et procédures juridiques et judiciaires ainsi que le recours aux services de justice à distance.
 
En conclusion de son discours, le roi a notamment dit : «Nous sommes persuadé que cette rencontre constituera une bonne opportunité pour débattre sur les bonnes pratiques, proposer des solutions innovantes et réalistes, mettre au point une approche élaborée. Elle pourra, ainsi, formuler des recommandations et des propositions qui contribueront à enrichir le monde des affaires et de l’investissement, en le dotant d’un contexte favorable et en renforçant son rôle».

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages