A lire aussi

04-12-2019 15:14

FIFM. Bertrand Tavernier: «Je n'aime pas la violence, je préfère la suggérer»

Le réalisateur, scénariste, producteur et écrivain français, Bertrand Tavernier, était l'invité…
Rejoignez nous sur :
Économie

Les maladies ou accidents liés au travail représentent un important fardeau pour les employeurs et pour l’économie au sens large. L’apport des normes dans le domaine de la santé et la sécurité au travail permet d’ améliorer la situation.

En marge de la Journée mondiale de normalisation, célébrée le 14 octobre de chaque année, l’Institut marocain de normalisation (Imanor) a organisé, jeudi 17 octobre à Casablanca, la 5e édition du Forum national de normalisation.  Cette année, Abderrahim Taibi, DG de l’Imanor et son équipe ont choisi de se focaliser sur le thème «Apport des normes dans le domaine de la santé et la sécurité au travail», en lieu et place de celui portant sur «Les normes vidéo créent une scène ouverte sur le monde». Selon le patron de l’Imanor, le choix de ce thème, décalé par rapport au thème choisi à l’international, est lié au fait que «la santé et la sécurité sur le lieu de travail sont la préoccupation première de la plupart des entreprises. En effet, chaque jour, plus de 7.600 personnes perdent la vie à la suite d’accidents de travail ou de maladies professionnelles, soit plus de 2,78 millions de décès par an. En plus, compte tenu des pertes liées aux retraites anticipées, à l’absentéisme et à la hausse des primes d’assurance qui en découlent, les maladies ou accidents liés au travail représentent un important fardeau pour les employeurs et pour l’économie au sens large».

Juguler les accidents de travail
Chaque 15 secondes, un travailleur meurt dans le monde dans le cadre de l’exercice de sa profession. Ce qui fait que le coût des accidents de travail peut facilement atteindre 3 à 4% du PIB d’un pays. Dès lors, l’objectif du forum auquel plus de 120 participants ont pris part, était donc de confirmer l’important rôle des normes dans l’amélioration de la performance sociale et économique des entreprises, notamment leur compétitivité, grâce à une politique affirmée de maîtrise des risques professionnels et une culture de prévention, basées sur les bonnes pratiques internationales en matière de management de ces aspects. Le forum a notamment permis de mettre l’accent sur l’apport des normes relatives à la santé et la sécurité au travail, qui traitent des aspects de portée transversale ou spécifique comme l’acoustique et les vibrations au travail, l’atmosphère des lieux de travail, l’ergonomie, la sécurité des machines et les équipements de protection individuelle. Le but étant de guider l’entreprise dans le choix des démarches préventives efficaces  lui permettant de renforcer les mesures de sécurité dans les lieux de travail.

Faire connaître l’ISO 45001
C’est à cet effet que les étapes de mise en place de la norme ISO 45001 relative aux systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail ont été présentées, ainsi que le travail des commissions de normalisation qui ont créé plus de 1.650 normes, l’adaptation des normes de santé et de sécurité au travail aux Très petites entreprises (TPE) et la nouvelle loi 24-06 sur la sécurité des produits et services qui a fait l’objet d’élaboration de 300 normes marocaines. Le forum a été également une occasion pour l’Imanor de présenter des témoignages des principaux acteurs dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail et d’organismes marocains ayant entrepris des démarches de management dans ce sens. Les réalisations et les perspectives de la normalisation et de la certification nationales dans le domaine de la santé et la sécurité au travail ont été également largement abordées. Sur une collection nationale comptant plus de 15.000 normes, la santé et la sécurité au travail font l’objet de plus de 4.000 normes marocaines largement harmonisées avec les normes internationales et européennes. À signaler qu’en plus de ce forum, l’Imanor a décidé de déployer un chapelet de mesures pour aider les opérateurs économiques à connaître ces normes et à maîtriser leurs divers aspects pour se conformer aux dispositions légales applicables et répondre aux exigences de leurs partenaires aux niveaux local et international. Par ailleurs, à l’instar de la communauté internationale, l’Imanor s’apprête à engager des réformes sur ces normes sur la santé et la sécurité au travail afin que leurs mises en œuvre contribuent à l’exécution de l’ODD N°8 (Objectif du développement durable) édicté par l’Organisation des Nations Unies dans le cadre du développement durable.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages