A lire aussi

11-11-2019 23:01

Africa Investment Forum: le Maroc représenté par une forte délégation à Johannesburg

Une forte délégation marocaine se trouve actuellement à Johannesburg, où se tient la deuxième…
Rejoignez nous sur :
Économie

 

La banque vient de prendre part à l’édition 2019 des rencontres «Innovation et jeunesse» organisées au début du mois à Rabat. À cette occasion, elle a décidé de déployer son programme «Souk At-Tanmia» pour accompagner huit projets sélectionnés.

La Banque africaine de développement (BAD) soutient les jeunes innovateurs marocains. Mohamed El Azizi, son directeur général pour l’Afrique du Nord, a activement pris part à l’édition 2019 des rencontres «Innovation et Jeunesse» qui se sont tenues du 30 septembre au 4 octobre. Un événement conjointement organisé par le ministère marocain de la Jeunesse et des sports, le ministère danois des Affaires étrangères et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), durant lequel sa banque a aménagé un stand tandis que lui a fait partie du comité de sélection des jeunes talents.

En effet, l’objectif de cette rencontre était de permettre aux jeunes entrepreneurs d’apporter leur contribution aux chantiers de développement, notamment la promotion de l’innovation et du développement durable, la création d’emplois et le renforcement du dialogue intergénérationnel. C’est dans cette optique que plus de 100 jeunes ont participé, pour la première fois, à un laboratoire d’innovation dont la finalité était de créer des solutions et de mettre leurs talents au service de l’émergence économique du pays.

Au final, sur ces 100 jeunes issus des différentes régions du royaume qui ont bénéficié d’une séance d’information et de formation sur l’initiative, les huit meilleures équipes concurrentes se sont vues remettre des trophées qui leur ouvrent l’accès au financement et à l’accompagnement pré et post-création de la BAD à travers son programme Souk At-Tanmia (SAT). En effet, SAT est une initiative financée par le Programme de partenariat dano-arabe (DAPP), mécanisme de soutien à l’entrepreneuriat des jeunes et à la création d’entreprise et d’emploi. Elle combine l’accès au financement et l’accompagnement technique pour répondre aux besoins des jeunes, femmes, associations, coopératives et micro-entrepreneurs.

Réagissant à la remise des trophées, une cérémonie qui s’est tenue en présence de la princesse Mary du Royaume du Danemark, Azizi a déclaré : «nous sommes heureux d’apporter notre soutien pour aider tous les jeunes qui veulent entreprendre, créer et aller de l’avant. Je félicite les équipes qui portent les huit projets primés. J’ai pu voir la diversité des talents dont ils font preuve pour créer des solutions innovantes».

Leurs innovations ont porté sur des procédés agro-industriels novateurs, de nouvelles techniques de recyclage des déchets, etc. (Voir encadré ci-dessous). Des projets qui ont démontré l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs.

«Nous avons constaté l’incroyable diversité des idées présentées et l’audace des jeunes talents qui les portent avec détermination. Nous en sommes ravis et serons, à travers Souk At-Tanmia, à leurs côtés pour les suivre et les aider à émerger durant les prochaines années», a souligné Leila Kilani Jaafor, cheffe du projet SAT.

Signalons que le partenariat entre le Maroc et la BAD dure depuis près d’un demi-siècle. Il compte près de 170 projets et programmes totalisant un engagement financier de plus de 10 milliards de dollars, des financements couvrant différents secteurs stratégiques, notamment l’énergie, l’eau, les transports, l’agriculture et le développement social.    


Les huit projets retenus

♦ THERMOMATE Transformation des plants séchés de tomates en plaques isothermes.
♦ ATLAS HOPE Développement du tourisme chez l’habitant via une plateforme dans la région rurale de Marrakech.
♦ WASTE UP Recyclage des déchets organiques afin de produire des aliments naturels.
♦ SWAD Développement d’un système d’irrigation automatique et intelligent.
♦ ANZOUF RIF Projet de tourisme chez l’habitant pour les femmes de la région d’Al Hoceima.
♦ AWIDAMAN Valorisation de l’ortie plantée par les agriculteurs pommiers pour limiter la dangerosité des pesticides sur l’environnement et la santé publique.
♦ AGRO MAKERS Création d’un centre de formation social et solidaire en milieu rural pour former et accompagner les jeunes ruraux au chômage à atteindre leur autonomie  professionnelle.
♦ RECOOP Meilleure organisation des collecteurs des déchets dans la ville de Casablanca.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages