A lire aussi

06-12-2019 09:50

L’article 9 autrement

Image par défaut
Le débat n’est pas près de s’estomper autour de l’article le plus célèbre de la loi de Finances…
Rejoignez nous sur :
Économie

 

La ville d’Erfoud accueillera du 24 au 27 octobre le Salon international des dattes au Maroc. Cette 10e édition mettra en avant le rôle majeur de la filière phoenicicole dans le développement socio-économique dans les régions oasiennes.

Organisé sous le thème «Palmier dattier, levier de l’emploi et pilier de l’économie oasienne», Sidattes prévoit un programme riche et varié en activités. Étalé sur une superficie de 40.000 m2 dont 11.000 aménagés en stands, ledit Salon représente une plateforme incontournable de rencontres, d’échange et de commercialisation.

À l’instar des précédentes éditions, il sera structuré autour de 8 pôles représentant chacun une facette du secteur. Il s’agit des pôles régions, institutionnels et sponsors, international, agro-fourniture, Rahba, espace produits de terroir, machinisme agricole et espace exposition culturelle. L’édition 2019 comprendra également un large éventail d’activité. Outre les conférences et les ateliers scientifiques, le programme de Sidattes prévoit également des animations pédagogiques et ludiques, des présentations folkloriques, des dégustations de produits locaux et des concours. Des sujets d’actualité seront traités dans les ateliers, dont les nouvelles technologies et la nano-irrigation, les techniques de valorisation des sous-produits du palmier dattier, le conditionnement et l’énergie solaire. Pas moins de 80.000 visiteurs sont attendus pour cette édition ainsi que plus de 200 exposants et 15 pays étrangers. Ils seront invités à des circuits touristiques pour mieux découvrir la diversité et la richesse de la région.

L’objectif de 3 millions de palmiers sera franchi
La filière phoenicicole joue un rôle de plus en plus important dans le développement de l’économie oasienne. Contribuant à hauteur de 60% dans la formation du revenu pour plus de 2 millions de citoyens, cette branche assure l’emploi à plus de 12.000 personnes. Elle joue ainsi un rôle déterminant dans le développement socio-économique de plusieurs régions. La filière «Palmier dattier» occupe ainsi une place de choix dans le cadre du Plan Maroc Vert qui prévoit la plantation de 3 millions de palmiers. Il faut avouer que le bilan du contrat-programme signé en 2010 entre le gouvernement et les acteurs du secteur pour le renforcement des différents maillons de la chaîne de valeur de la filière révèle des résultats positifs dépassant parfois les objectifs fixés au départ.

Selon le ministère de l’Agriculture, plus de 2,7 millions d’arbres ont été plantés et le seuil des 3 millions d’arbres sera franchi en 2019. Et puisqu’il faut au moins 6 ans pour qu’un palmier soit productif, l’effort consenti ne se répercutera sur la production que dans les 4 prochaines années. En cela, la convention a pour objectif la réhabilitation des palmeraies sur une superficie globale de 48.000 ha et la création de nouvelles plantations sur 17.000 ha. En termes de production, le contrat-programme prévoit 160.000 tonnes de dattes en 2020 et 185.000 en 2030.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages