A lire aussi

12-11-2019 15:09

CHAN-2020: Ammouta convoque six joueurs en renfort

Image associée
L'entraineur de la sélection nationale des joueurs locaux, Houssine Ammouta, a fait appel mardi à…
Rejoignez nous sur :
Économie

Le ministère de la Pêche espagnol a annoncé que les pêcheries marocaines peuvent recevoir, dès ce lundi, la flotte ibérique. Soixante-dix embarcations ont déjà fait des demandes de licence.

La filière espagnole de la pêche vient de pousser un grand ouf de soulagement. Les bateaux espagnols peuvent reprendre le chemin des pêcheries marocaines dès aujourd’hui, lundi 22 juillet. C’est ce qu’a indiqué le ministère espagnol de l’Agriculture, de la pêche et de l’alimentation dans un communiqué. Dans ce document, la tutelle espagnole a rappelé que l’accord de partenariat entre le Maroc et l’Union européenne dans le secteur de la pêche a passé, avec succès, tout le processus de ratification. Son entrée en vigueur survient un an et quelques jours seulement avant l’arrivée à terme du précédent. D’une durée de quatre ans, le nouveau protocole a mis un terme aux agissements des séparatistes en insistant sur l’inclusion de la zone maritime du Sahara dans le protocole.

De plus, les négociateurs marocains ont pu décrocher une revalorisation de la contrepartie financière, laquelle est passée de 40 à 50 millions d’euros par an. La commission mixte, formée de représentants des parties marocaine et européenne, a conclu ses travaux le 18 juillet à Rabat. Il s’agissait là de la dernière étape avant l’entrée en vigueur effective du protocole. Dans un communiqué rendu public à l’issue de cette réunion technique, les deux parties ont souligné que l’accord répond «aux formalités nécessaires à son accomplissement auprès des institutions qu’ils ont approuvées». Sur un autre registre, les deux parties ont indiqué que cette réunion a aussi été consacrée à l’examen du bilan des travaux du groupe scientifique.

De même, la commission s’est penchée sur la répartition de la contrepartie financière en ce qui concerne le financement de projets d’appui au secteur et sa mise à niveau et ce dans le cadre de la stratégie sectorielle Halieutis. La rencontre maroco-européenne a aussi servi à l’examen des aspects techniques qui devraient être respectés par la flotte européenne, «pour l’exercice de la pêche dans le cadre de la gestion durable des pêcheries», affirment les deux parties.

Selon la presse espagnole, le protocole permet davantage de flexibilité en ce qui concerne la question du débarquement des captures dans les ports marocains. Une question qui a toujours taraudé la filière espagnole, laquelle réclamait plus de souplesse à ce sujet afin de pouvoir débarquer dans ses propres ports. Le document de la commission mixte a souligné que le département marocain délivrera les premières licences durant les prochains jours. La filière espagnole a sollicité 70 autorisations de pêche, selon le département espagnol. Les grands bénéficiaires de ces licences seront les flottes andalouse, canarienne et galicienne. De son côté, le ministre espagnol de Pêche, Luis Planas, a souligné que cet accord revêt une importance capitale pour la filière ibérique. Il a indiqué à ce propos que, grâce une «rapide gestion des autorités marocaines», les premières licences tomberont durant les jours à venir. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages