A lire aussi

12-11-2019 15:09

CHAN-2020: Ammouta convoque six joueurs en renfort

Image associée
L'entraineur de la sélection nationale des joueurs locaux, Houssine Ammouta, a fait appel mardi à…
Rejoignez nous sur :
Économie

Deux ans après l’adoption de la déclaration ministérielle de Malte pour la protection des stocks de poissons en Méditerranée, les 16 pays signataires ainsi que la Commission européenne se retrouveront à Marrakech, les 11 et 12 juin, pour faire le point sur les avancées réalisées et renouveler les engagements.

Plus de deux années après la signature de la déclaration de Malte dite « MedFish4Ever» par 16 pays pour la protection des stocks de poissons en Méditerranée, place à l’évaluation, du 11 au 12 juin à Marrakech, de l’ensemble des engagements pris en mars 2017. Durant cette conférence organisée par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM), l’ accent sera mis sur la Journée internationale de la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN), célébrée le 5 juin. Aujourd’hui, le bassin méditerranéen connaît une chute de ses stocks de poissons, dont 91% sont touchés par la surpêche.

Le Maroc, ayant signé la déclaration de Malte, a interdit l’utilisation du chalut de fond à grande ouverture verticale «GOV» au niveau de 5 circonscriptions maritimes de la Méditerranée en vertu de la décision ministérielle n°6/19 du 4 juin 2019 fixant les conditions de reprise de la pêche au poulpe, à partir du 16 juin. Cette interdiction a été également adoptée lors de la saison hivernale 2019 au sud de Sidi El Ghazi (nord de Boujdour) en vertu de la décision ministérielle n°11/18 du 28 décembre 2018 suite à la chute des stocks de poulpe. Le Maroc devrait renouveler ses engagements conformément à la Déclaration «MedFish4Ever» de Malte lors de cette conférence qui sera tenue ce mercredi et qui sera marquée par la présence de Karmenu Vella, Commissaire à l’Environnement, aux affaires maritimes et à la pêche de la Commission européenne en plus de Luis Planas Puchades, ministre de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation d’Espagne et Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime en plus de Hassan Lakiss, ministre de l’Agriculture libanais ainsi que Mehmet Hadi Tunç, ministre adjoint turc de l’Agriculture et des Forêts et d’autres représentants ministériels. La rencontre accueillie par le ministère de l’agriculture et la pêche maritime marocain sera aussi marquée par la présentation des progrès réalisés depuis l’adoption de cette déclaration.

Les initiatives MedFish4Ever seront également mises en avant. Cela dit, les engagements pris pour les 10 années à venir nécessitent un suivi, à commencer par la mise en place de plans de gestion pluriannuels des pêcheries importantes, l’élimination de la pêche illégale en 2020, l’évaluation scientifiques des stocks de la Méditerranée en plus du soutien financier aux projets locaux de pêche et d’aquaculture durables. Pour rappel, la déclaration ministérielle de Malte «MedFish4Ever» a été signée par l’Albanie, l’Algérie, la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, Chypre, la France, la Grèce, l’Italie, Malte, Monaco, Monténégro, le Maroc, la Slovénie, la Tunisie et la Turquie ainsi que par la Commission européenne.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages