A lire aussi

17-09-2019 13:08

Affaire Griezmann: une sanction de 300 euros ou un huis clos pour le Barça

Transféré au FC Barcelone cet été pour 120 M€, Griezmann a enfin posé ses valises en Catalogne.…
Rejoignez nous sur :
Économie

Lors de la 6e édition du Salon «FICRA» à Agadir, le ministre de l’Éducation, de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur a suggéré d’inciter les diplômés à créer des entreprises pour réduire le chômage.

«Pour résorber le chômage des diplômés, le paradigme du salariat doit être transformé en un paradigme d’entrepreneuriat». Les propos émanent de Saïd Amzazi, ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur. «Chaque année, le Maroc met sur le marché du travail quelques 200.000 lauréats issus des universités et différents instituts de formation professionnelle alors que nous créons au maximum 100.000 emplois par an», a expliqué le ministre Haraki lors de la 6e édition du Salon universitaire de l’entrepreneuriat «FICRA», tenue en ce début de semaine à l’Université internationale d’Agadir.

Partant de ce constat, l’équation est claire pour Saïd Amzazi. Pour lui, «il est impossible d’insérer autant de jeunes diplômés puisque le marché de l’emploi est loin de répondre aux flux croissants des nouveaux lauréats. C’est pourquoi l’entrepreneuriat s’impose de lui-même et c’est le seul antidote actuellement contre le spectre du chômage», souligne- t-il.

Du côté des étudiants, qui sont bien concernés par ces problématiques posées, l’idée de se projeter dans la création d’une entreprise est une option réelle, à condition d’assurer les conditions de sa pérennité à travers l’accompagnement pré et post-création y compris la mobilisation du financement. À cet égard, une convention-cadre a été signée en marge de cette 6e édition du Salon FICRA entre l’Université internationale d’Agadir et Initiative Souss-Massa, qui octroie des prêts d’honneur sans intérêts et sans garantie pour l’accompagnement des porteurs de projets entrepreneuriaux. L’objet de ce partenariat est basé aussi sur la proposition ou l’exécution de projets de formation et de sensibilisation des étudiants et jeunes diplômés à l’entrepreneuriat.

Cette signature fait suite également à l’accord-cadre conclu en mars 2019 entre Initiative France sur laquelle se base l’Initiative Souss-Massa depuis sa création en juin 2007 et l’Agence des universités francophones. Lors de cette 6e édition, 330 étudiants ont participé au Salon FICRA à travers la présentation de 70 projets de création d’entreprises, de produits ou de services. Les principaux secteurs d’activités concernés sont l’industrie, les services, les technologies d’information et le e-commerce en plus du tourisme et des loisirs. Par la même occasion, 12 brevets d’invention déposés par Universiapolis ont été présentés à Saïd Amzazi alors que les meilleurs projets ont été primés lors d’une cérémonie de remise de prix. Par ailleurs, le ministre a également présidé le lancement offi ciel du système d’orientation scolaire, professionnelle et universitaire. Les dispositions de ce nouveau système seront opérationnels dès la rentrée prochaine.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages