A lire aussi

19-06-2019 21:54

Le groupe CDC investit 200 millions dollars dans BMCE Bank of Africa

Le Groupe gouvernemental britannique CDC, détenu à 100% par le Gouvernement du Royaume-Uni, a…
Rejoignez nous sur :
Économie

Les Marketplaces digitales peuvent créer environ 3 millions de nouveaux emplois d'ici 2025 à travers toute l’Afrique, a révélé une nouvelle étude du Boston Consulting Group (BCG).

Ces sites "e-commerce", comme Jumia, Souq, Thundafund et Travelstart, qui mettent en relation acheteurs et fournisseurs de produits et de services, pourraient également accroître les revenus et favoriser la croissance économique internationale sans pour autant perturber l’activité des entreprises existantes, selon les conclusions de l'étude intitulée "Comment les Marketplaces digitales peuvent propulser l’emploi en Afrique".

Environ 58% des nouveaux emplois créés concerneront le secteur des biens de consommation, 18% les services à la mobilité et 9% le secteur des voyages et de l’hôtellerie, ajoute le rapport, notant que les secteurs public et privé doivent travailler de concert pour que les Marketplaces digitales atteignent leur plein potentiel et pour créer un environnement numérique approprié dès le départ.

Parmi les obstacles qui peuvent entraver l’expansion de ces Marketplaces figurent le déficit d’infrastructures, le manque de clarté réglementaire et l’accès restreint à certains marchés, fait savoir la même source.

Les Marketplaces digitales stimulent l’emploi et les revenus à travers la création de la demande pour des domaines nouveaux, comme les développeurs ou les marqueteurs digitaux, en plus des débouchés pour les métiers traditionnels d’artisans, commerçant, conducteurs, ou agents de logistique, souligne le rapport.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages