A lire aussi

15-07-2019 10:34

OPV Maroc Telecom. Un taux de satisfaction de 6,51%

Selon les résultats techniques de l’opération de l’Offre de vente au public (OPV) de Maroc Telecom,…
Rejoignez nous sur :
Économie

La région de Casablanca- Settat et l’opérateur lancent les travaux d’une zone industrielle qui doit accueillir 93 lots.

Faire converger les autorités, les industriels et les professionnels de l’immobilier pour libérer le foncier industriel n’est plus un voeux pieux. Deux conventions ont été signées, lundi à Casablanca, portant respectivement sur la création de la zone industrielle «Ahl Loughlam», dans la préfecture des arrondissements Sidi Bernousi, et l’amélioration des services en milieu rural au niveau de la région Casablanca-Settat. En vertu du premier accord, signé par la wilaya de la région Casablanca-Settat, la région de Casablanca-Settat, la préfecture des arrondissements Sidi Bernoussi, la Fédération marocaine de l’industrie de cuir et le Groupe Al Omrane, la zone industrielle Ahl Loughlam sera créée au profit des entreprises opérant dans le secteur des industries du cuir avec la possibilité d’y installer également d’autres types d’entreprises. Le projet, qui sera achevé dans 18 mois à compter du début du second semestre de 2019, sera réalisé sur une superficie de 10 hectares et prévoit l’aménagement de 93 lots d’une superficie allant de 500 à 1.021 m².

Bader Kanouni, président du directoire du holding Al Omrane, explique que le projet de création de la zone industrielle Ahl Loughlam a pour «objectif d’améliorer les conditions de vie de la population locale et s’inscrit dans le cadre de l’action menée par le groupe avec la région à la lumière de la dynamique industrielle et démographique que connaît la région». La région a quant à elle alloué un montant global de 110 MDH pour l’acquisition des terrains, la mise à niveau de ladite zone et la construction de 20 bâtiments industriels. Cette zone doit accueillir 93 lots d’une superficie moyenne de 670 m².

Le Groupe Al Omrane a mobilisé un foncier pour un montant de 80 MDH avec une contribution du holding à hauteur de 25 MDH. Cette zone fait partie de l’opération «Salam II», aménagée sur une superficie totale de 70 hectares environ. Cette opération a permis le recasement de deux bidonvilles emblématiques de Casablanca, «Skouilla» et «Thomas», recensant 3.882 ménages. Elle a été accompagnée par la réalisation de 27 équipements publics et de cette zone d’activité de plus de 10 hectares, visant à améliorer la situation socio-économique des ménages à travers la création d’emploi de proximité.

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages