A lire aussi

23-05-2019 10:08

Groupement des annonceurs du Maroc. Le détail de la nouvelle vision

La Vision 2022 du Groupement des annonceurs du Maroc (GAM) réactive deux projets majeurs pour le…
Rejoignez nous sur :
Économie
L’enquête de conjoncture du HCP auprès des ménages rapporte que les ménages ont une perception négative de l’évolution du niveau de vie.  43,2% des ménages sondés ont constaté une dégradation de leur niveau de vie durant les 12 derniers mois.
 
La confiance des ménages continue de se détériorer. Selon les résultats de l’enquête permanente de conjoncture auprès des ménages, menée par le Haut-commissariat au Plan (HCP), «l’indice de confiance des ménages (ICM) continue sa tendance baissière entamée depuis le premier trimestre de l'année 2018. Ainsi cet indice (ICM) s’est établi à 79,1 points contre 79,8 points enregistrés le trimestre précédent et 87,3 points une année auparavant», note le HCP.
 
Perceptions négatives du niveau de vie
Dans le détail, l’enquête rapporte que les ménages ont une perception négative de l’évolution du niveau de vie. Ainsi, durant le premier trimestre de l’année en cours, 43,2% des ménages sondés ont constaté une dégradation du niveau de vie durant les 12 derniers mois. Près de 28,6% d’entre eux affirment un maintien au même niveau et 28,2% une amélioration. «Le solde d’opinion sur l’évolution passée du niveau de vie est resté négatif, à moins 15 points, en dégradation aussi bien par rapport au trimestre précédent que par rapport à une année auparavant où il était à moins 13,3 points et à moins 6,2 points respectivement», précise le HCP.
 
S’agissant des attentes des ménages, l’enquête révèle que 26,5% d’entre eux s’attendent durant les 12 prochains mois à une dégradation du niveau de vie. Près de 37% tablent sur un maintien au même niveau et 36,5% anticipent une amélioration. «Le solde d’opinion relatif à cet indicateur passe à 10 points au lieu de 9 points le trimestre précédent et 16,6 points le même trimestre de l’année 2018», note le HCP.
 
Chômage en hausse
Sur le sujet problématique du chômage, le tableau est plutôt sombre. En effet, plus de 82,5% des sondés prévoient une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois. «Le solde d’opinion est resté ainsi négatif à moins 75,6 points, en dégradation aussi bien par rapport au trimestre précédent où il a enregistré moins 70 points que par rapport au même trimestre de l’année précédente où il était à moins 54,5 points», explique le HCP.
 
Dans le même sillage, 58,8% des sondés contre 22,5% des ménages disent que ce n’est pas le bon moment pour faire des achats de biens durables. Situation financière dégradée S’agissant de la situation financière, la majorité des ménages l’estiment dégradée. En effet, «le solde d’opinion relatif à la situation financière actuelle des ménages est resté ainsi négatif à moins 28,9 points contre moins 28,4 points au trimestre précédent et moins 25,2 au même trimestre de l’année précédente», précise le HCP.
 
Sur ce point, il faut noter que 63,6% des sondés estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 32,6% s’endettent ou puisent dans leur épargne et seulement 3,8% arrivent à épargner une partie de leur revenu. Quant à l’évolution de leur situation financière durant les 12 derniers mois, 32,8% contre 11,6% des ménages affirment qu’elle s’est dégradée. «Cette perception reste ainsi négative avec un solde d’opinion de moins 21,2 points au lieu de moins 20,7 points enregistrés un trimestre auparavant et moins 18,1 points un an auparavant», souligne le HCP.
 
Pour ce qui est de la visibilité sur les 12 prochains mois, l’optimisme est de rigueur puisque 33% contre 12,4% des ménages prévoient une amélioration de leur situation financière.
 
Capacité future à épargner : opinions pessimistes
Pour les 12 prochains mois, seulement 18,5% des ménages contre 81,8% pensent pouvoir épargner. Sur ce point, le HCP précise que «le solde d’opinion relatif à cet indicateur a gardé son niveau du trimestre précédent (moins 63 points) et s’est dégradé par rapport au même trimestre de l’année précédente (moins 54,5 points)». Hausse des prix des produits alimentaires Mais là ou le bât blesse le plus, c’est au niveau des prix des produits alimentaires.
 
Plus 88,3% des sondés ont noté une hausse des prix des produits alimentaires durant les 12 derniers mois. À moins 88,1 points, le solde d’opinion est resté négatif. Il a été de moins 90,3 points durant le trimestre précédent et de moins 86,7 points une année auparavant. Et ce n’est pas tout puisque durant les 12 prochains mois, 87,6% des ménages s’attendent à ce que les prix des produits alimentaires continuent d’augmenter alors que seulement 0,1% de ces ménages s’attendent à une baisse.
 
«Le solde d’opinion est ainsi resté négatif, se situant à moins 87,5 points, au lieu de moins 86,6 points enregistrés un trimestre auparavant et moins 82,9 points l'année passée», relève le HCP.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages