A lire aussi

17-10-2019 13:49

Séance plénière lundi pour la présentation du projet de loi de finances 2020

Les deux Chambres du Parlement tiendront, lundi prochain, une séance plénière commune consacrée à…
Rejoignez nous sur :
Économie

Le taux d’avancement des travaux de la première phase du projet de construction du nouveau port de Safi a atteint 98%, a indiqué vendredi, à la Cité de l’Océan, le ministre de l'Équipement, du Transport, de la Logistique et de l'Eau, Abdelkader Amara.

Dans une déclaration à la MAP en marge d’une visite effectuée au chantier de construction de ce port, afin de s’informer de l’état d’avancement des travaux,  Amara a fait savoir que les travaux de la digue principale et ceux du quai ont été achevés alors que l’achèvement des travaux restants (digue secondaire et quai charbonnier) est prévu début avril prochain.

"Il est prévu que le nouveau port de Safi, dont le coût d’investissement s’élève à 4,423 millions de DH, sera opérationnel avant fin avril prochain après l’achèvement des travaux des quais et sera en mesure d’accueillir les grands bateaux, alors que la connectivité du port à la centrale thermique nécessitera des travaux de quelques mois, soit avant la fin de l’année courante", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, il a souligné que "le retard enregistré dans la réalisation de ce projet est lié au quai charbonnier et peut survenir dans n’importe quel autre port", relevant que grâce à la fédération des efforts de tous les intervenants et sous la supervision du ministère, tous les obstacles ont été surmontés dans le cadre d’une coordination étroite afin d’achever la réalisation de ce projet. 

La réalisation de ce port a pour objectifs d’accompagner le secteur énergétique et l’industrie chimique dans la région et de donner un élan à la requalification urbaine du port de Safi Ville ainsi que le développement économique et social de la Région.

Le projet a été programmé sur trois phases. La première, dont les travaux ont été lancés par SM le Roi Mohammed VI en avril 2013, vise à assurer l’importation annuelle de 3,5 millions de tonnes de charbon nécessaire au fonctionnement de la nouvelle centrale thermique de Safi pour la production d’une puissance totale de 1320 Mégawatt (MW). 

La seconde phase qui permettra d’augmenter l’importation à 7 millions de tonnes de charbon par année afin de répondre aux besoins de l’extension de la centrale thermique de Safi pour la production d’une puissance totale de 2640 MW et pour accompagner le développement des industries chimiques du Groupe Office Chérifien des phosphates (OCP) en assurant un trafic annuel de 14,17 millions de tonnes à l’horizon 2025.

Dans la troisième phase, le nouveau port sera doté de quais supplémentaires pour assurer un trafic global annuel import/export de l’OCP de 21,95 millions de tonnes à l’horizon 2040.

Pour rappel la réalisation de ce nouveau port aura un impact positif et important sur l’économie nationale et au niveau de la région. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages