A lire aussi

17-07-2019 11:23

Attentat de Barcelone. Le chef des terroristes «bossait» pour les renseignements espagnols

Sale temps pour le service de renseignement espagnol. Une nouvelle révélation choc sur l’imam…
Rejoignez nous sur :
Économie

Le wali de la région de l'Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai a présidé, récemment à Oujda, une réunion du comité de pilotage pour l’évaluation annuelle des projets programmés dans le cadre du Plan de développement de la province de Jerada (2018-2020).

Cette réunion, a eu lieu en présence notamment du gouverneur de la province de Jerada, Mabrouk Tabet, de la représentante du Conseil de la région de l'Oriental, du président du Conseil provincial, du directeur du Centre régional d’investissement ainsi que des chefs des services extérieurs.

Intervenant à cette occasion, Mouad El Jamai a indiqué que cette réunion a pour but d'assurer le suivi de la mise en oeuvre de la convention de partenariat relative au Plan de développement de la province, paraphée le 23 avril 2018, et qui vise à assurer un développement global et intégré de manière à promouvoir les conditions de vie de la population, via la création d'alternatives économiques dans les domaines de l’agriculture, l'industrie et l'investissement, en sus du renforcement des infrastructures de proximité et la mise à niveau urbaine et environnementale, indique un communiqué de la wilaya de l'Oriental.

En dépit des efforts consentis par les parties signataires, ajoute  El Jamai, la mise en oeuvre de certains projets requiert la conjugaison des efforts de tous les partenaires en vue de répondre aux attentes de la population dans les délais impartis.

Pour sa part, le gouverneur de la province de Jerada, a présente un exposé dans lequel il a passé en revue les différentes phases du plan de développement de la province, et l'état d'avancement des projets y afférents dont le nombre a atteint 21 projets avec un coût global de l'ordre de 900 millions de dirhams, réparti sur trois axes.

Le premier axe concerne la création d'une alternative économique, par le biais de la mobilisation de 3.000 hectares, la création de périmètres irrigués, des unités d'élevage et d’engraissement, la promotion de l'industrie et l'investissement via la mise en place de zones d'activité économiques, outre le soutien aux porteurs de projets.

Le deuxième axe porte sur le suivi de l'état d'avancement des travaux des projets d’infrastructures de proximité, alors que le le troisième axe est relatif aux projets de mise à niveau urbaine et environnementale, explique la même source.

Il a été procédé au lancement de 13 projets, soit 61 pc de l'ensemble des projets programmés en 2018, sachant que l’élaboration et la signature des conventions cadres et la réalisation des projets d’études a nécessité une durée de 10 mois, a fait savoir  Tabet.

Cette réunion a été aussi l'occasion de présenter des recommandations et propositions visant à booster la dynamique économique au niveau la province, notamment par la création de projets susceptibles d'absorber le taux de chômage, souligne-t-on. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages