A lire aussi

17-09-2019 13:22

Efficacité énergétique. Recherche une stratégie nationale désespérément

Dans son dernier rapport relatif à l’exercice 2018, la Cour des comptes a mis le doigt sur «un gros…
Rejoignez nous sur :
Économie

L’événement aura lieu vendredi prochain à Rabat. En attendant, voici quelques-unes des réalisations 2018 du Secrétariat d’État chargé du Développement durable.

Le Secrétariat d’État chargé du Développement durable (SEDD) convoque la presse à une conférence vendredi prochain à Rabat. L’ordre du jour porte sur la présentation du bilan d’activités 2018 du département de Nezha El Ouafi, marqué par quatre événements phares. Le premier concerne la mise en œuvre de la Stratégie nationale de développement durable (SNDD) à travers la mise en place d’un cadre de gouvernance qui s’appuie sur deux comités: un comité stratégique placé sous la présidence du Premier ministre et un comité de pilotage présidé par le SEDD. En 2018, ce dernier comité a tenu plusieurs réunions pour l’adoption des plans d’actions de développement durable sectoriels (Padds) des différents départements ministériels concernés par l’opérationnalisation de la SNDD.

En matière d’amélioration du cadre de vie des populations et de réduction du coût de la dégradation de l’environnement, le SEDD a accéléré la mise en œuvre du Programme national d’assainissement liquide (PNA) et du Programme national de gestion des déchets ménagers (PNDM). Il en a également lancés deux nouveaux, le PNAir (Programme National d'amélioration de la qualité de l'Air) et le PNAM (Programme national d’assainissement liquide intégré), qui visent, respectivement, à lutter contre la pollution de l’air et à généraliser les services d'assainissement liquide dans le monde rural.

Pour montrer la voie menant vers l’économie verte, plus connue sous le nom d’économie circulaire, le SEDD a appuyé plusieurs projets de valorisation des déchets. D’un côté, la mise en place de centres de tri et de valorisation des déchets dans les décharges contrôlées existantes et dans les nouveaux centres d’enfouissement et de valorisation des déchets (CEV). Et de l’autre, l’organisation de plusieurs filières liées aux déchets plastiques, batteries usées, déchets des équipements électriques et électroniques, huiles de moteur usées, pneus usés, huiles alimentaires usées, papier et carton usagés et déchets de construction. Last but not least, plusieurs actions ont été menées pour le renforcement de la coopération Sud-Sud. Deux nouveaux accords ont été signés dans les domaines de l’environnement et du développement durable avec le Sénégal et le Niger. Les accords bilatéraux signés avec la Côte d’Ivoire et Madagascar ont, eux, enregistré plusieurs sessions de renforcement de capacité animées par le 4C Maroc. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages