A lire aussi

23-05-2019 16:02

La NASA met en ligne des cartes d’embarquement pour Mars

Depuis lundi 21 mai, la Nasa propose aux internautes de prendre part (symboliquement) à…
Rejoignez nous sur :
Économie

L’Espagne maintient sa position de premier client et fournisseur du royaume pour la sixième année consécutive et consolide son rapprochement économique et commercial du Maroc, boosté par de bonnes relations sur le plan politique.

Quand le climat politique est au beau fixe, les affaires fleurissent. En effet, les relations commerciales et économiques entre le Maroc et l’Espagne se portent à merveille, depuis que les liens politiques et diplomatiques se sont consolidés. Preuve en est le maintien du classement du voisin ibérique comme premier fournisseur et client du royaume. Ainsi, l’Ambassade d’Espagne au Maroc a relevé, dans un communiqué, et non sans un brin de fierté, que l’Espagne «pour la 6e année consécutive, est toujours premier partenaire commercial du Maroc». Si par le passé les opérateurs espagnols se sont plaints de «l’hégémonie» française sur le tissu économique marocain et ont déploré leur incapacité à détrôner leur rival gaulois, à présent la tendance s’est renversée.

Dans ce document qui s’appuie sur les données livrées par l’Eurostat, la direction en charge des statistiques dans l’espace communautaire, les envois commerciaux du Maroc vers l’Espagne ont réalisé un bond de 6,2% durant les premiers neufs mois de 2018, en comparaison avec la même période de l’exercice précédent. Ces expéditions ont totalisé plus de 4,98 millions d’euros et se composent principalement de produits textile et de matériel électrique. De l’autre côté de la rive méditerranéenne, les produits espagnols séduisent de plus en plus le marché marocain. À cet égard, les importations de marchandises made in Spain ont affiché une légère hausse de 2,8% durant les trois premiers trimestres de l’année, tandis que leur valeur est estimée à 6.142 millions d’euros. Ces biens, acquis auprès de notre voisin du Nord, sont en général du carburant, des lubrifiants et des composants mécaniques, relève le document. En somme, les importations ibériques en provenance du royaume représentent 41,6% du total des importations européennes destinées au Maroc. Le document de la chancellerie espagnole n’a pas manqué de faire la comparaison avec le France, jadis premier client et qui doit désormais se contenter de la deuxième position. À cet effet, les envois de biens et marchandises marocains représentent 28,6% du total des importations françaises.

De même, l’Espagne maintient sa position comme premier fournisseur du royaume vu que les envois ibériques vers le royaume constituent 35,7% de l’ensemble des expéditions européennes, suivis par les biens français, avec 18,7%. «Le taux de couverture de l’Espagne avec le Maroc, durant la période allant de janvier à septembre 2018 a été de 123,21%, ce qui confirme l’évolution vers un équilibre parfait», met en exergue le texte de la représentation diplomatique espagnole. Ajoutant que ces échanges démontrent la complémentarité entre l’Espagne et le Maroc, «fondée sur le développement d’une relation commerciale qui se base sur une intégration efficace dans la chaîne de valeur globale au niveau des deux rives du Détroit dans des secteurs comme l’automobile, le textile, ou le câblage électrique», souligne-t-on. Globalement, les exportations nationales destinées au marché européen ont progressé de 6,1%, totalisant la valeur de 11.896 millions d’euros. Les importations marocaines en provenance du Vieux continent ont avancé de 4,9%, d’une facture de 17.119 millions d’euros. À ce niveau, le royaume occupe la 50e position en tant que fournisseur de l'Europe en 2018, contre la 49e position en 2017. En général, les importations en provenance du marché national représentent 0,3% du marché européen. De même, l’ensemble des exportations communautaires, destinées au royaume, constitue 0.4% du total des échanges, plaçant, de la sorte, le Maroc à la 40e position comme client de l’espace communautaire. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages