A lire aussi

16-04-2019 21:55

Le Maroc et l’Allemagne signent une déclaration d’intention sur le projet DIAF

Le Maroc et l'Allemagne ont signé, mardi à Meknès, une déclaration d’intention portant sur le…
Rejoignez nous sur :
Économie
Groupe Crédit Agricole du Maroc, Partenaire officiel du SIAM depuis 14 ans

Le premier, dénommé ABAAD, est un guide de coordination dimensionnelle des matériaux de construction utilisés dans le bâtiment, tandis que le second, baptisé AZEL, permet d’orienter le secteur industriel marocain vers les solutions d’isolation de bâtiment à développer. 

Le Centre technique des matériaux de construction (Cetemco) a rendu publics ses deux nouveaux guides techniques destinés à structurer la construction durable de bâtiments au Maroc. L’événement s’est passé hier à Rabat, au ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, en présence d’une forte assistance, majoritairement composée d’industriels et de professionnels de l’acte de bâtir.

Forte implication du ministère de l’Habitat
Pourquoi ce ministère? Parce qu’il est directement concerné par le thème de la construction durable et par les deux projets présentés. Sa direction de la qualité et des affaires techniques a d’ailleurs fait partie des comités de pilotage qui ont validé les guides techniques ABAAD et AZEL, respectivement, aux côtés de la holding Al Omrane, de l’Association marocaine de l’industrie du béton (AMIB) et de l’Association professionnelle des cimentiers (APC); et du ministère de l’Énergie, des mines et du développement durable, de l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE), de l’AMIB et de la société Ménara Ponce. Comme son nom l’indique, le guide ABAAD («dimensions» en arabe) s’adresse aux concepteurs de bâtiments auxquels il propose une coordination des dimensions des différents matériaux entrant dans la composition des bâtiments. Le projet vise notamment à instituer une coordination dimensionnelle de ces matériaux qui est prise en compte au niveau des plans architecturaux et des dimensions des éléments constructifs. Une démarche qui permettra aux industriels de produire des éléments standardisés, de faire fonctionner une production industrielle massive et d’en tirer des bénéfices économiques. «Pour le moment, on est encore loin de la phase d’industrialisation qui constituera une excellente opportunité pour le Maroc», a noté Said Bouanani, directeur général du Cetemco. En effet, face à l’ampleur du projet, notamment des matériaux de construction à dimensionner (brique, ciment, béton, parpaing, bois, pierre, tuile, etc.), l’équipe du Cetemco, qui a élaboré le guide ABAAD, a annoncé une seconde phase transitoire. Elle consistera à élaborer des normes en référence au projet ABAAD. Autrement dit, chaque famille de matériaux fera l’objet d’une norme de durabilité. Et vu l’urgence des réformes à introduire en matière de construction durable, le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, commanditaire du projet à travers le financement du Fonds d’appui aux centres techniques (Facet), ne devrait pas tarder à saisir l’Institut marocain de normalisation (Imanor) pour travailler rapidement à la mise en place de ces nouvelles normes.

Des projets financés par le Facet
En attendant, signalons que le guide technique ABAAD a été élaboré dans le cadre du projet de développement «Coordination dimensionnelle des composants industriels pour la construction au Maroc». Ce projet a été proposé en tant qu’action d’intérêt général lors d’un appel à projets lancé en juin 2016 par le ministère de l’Industrie dans le cadre du Facet et réalisé en étroite collaboration avec la Direction de la qualité et des affaires techniques du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville. Hier à Rabat, le Cetemco a également présenté un autre guide technique. Baptisé AZEL («isolant» en arabe), celui-ci permet d’orienter le secteur industriel marocain vers les solutions d’isolation à développer pour garantir une transition réussie vers la construction durable et une mise en œuvre optimale de la nouvelle Réglementation thermique des bâtiments au Maroc (RTBM). L’outil présente une palette de solutions d’isolation à investir (laine de roche, laine de verre, ouate de cellulose, polystyrène expansé, laine de chanvre, liège, fibre de bois, polyuréthane, etc.). Il vient en appui à la RTBM qui garantit un bon compromis entre l’amélioration des performances thermiques des bâtiments et les surcoûts d’investissement que celles-ci engendrent, notamment en baissant substantiellement les factures énergétiques des bâtiments concernés. Les industriels devraient s’en saisir pour faire émerger une industrie nationale dans le domaine de l’isolation. En tous cas, une chose est sûre: l’investissement dans ce secteur sera fortement encouragé dans les prochaines années. Car, comme pour le premier guide, c’est le ministère de l’Industrie qui en est le commanditaire. En effet, le projet AZEL a été proposé en tant qu’action d’intérêt général lors d’un appel à projets lancé en juin 2016 par ce département dans le cadre du Facet. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages