A lire aussi

19-10-2018 10:41

Enseignement. La loi-cadre sous la loupe des députés

Avant d’entamer les discussions sur le projet de loi-cadre autour de la réforme du système…
Rejoignez nous sur :
Économie
Crédit Agricole Fellah Trade

Lors du forum dédié à la mobilisation des compétences marocaines au Canada dans l’aéronautique, le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, a incité les MRE travaillant dans le secteur à tenter l’entreprenariat au Maroc en se basant sur leur expertise. Les hommes d’affaires canadiens affichent leur grand intérêt pour les opportunités qu’offre le secteur au Maroc.

Voici un secteur prometteur qui pourrait représenter une réelle opportunité pour non seulement les investisseurs nationaux et internationaux mais aussi les Marocains du monde. L’aéronautique est en effet en pleine expansion au Maroc au cours des dernières années. Et les objectifs fixés au départ pour le secteur ont même été dépassés comme en témoigne le taux d’intégration qui est passé de 14 % en 2014 à 32 % avant même l’horizon 2020. Les ambitions ont été, ainsi, revues à la hausse. L’objectif désormais est d’atteindre un taux d’intégration de 42 % d’ici deux ans pour ce secteur dont la croissance nationale est d’environ 20 % par an et qui fait employer plus de 15000 personnes dans 130 entreprises. L’emploi dans le secteur a connu une progression de 55 % depuis le lancement du plan d’accélération industrielle en 2014.

Pour explorer les opportunités qu’offre le secteur, le Maroc ouvre les bras aux investisseurs tant nationaux qu’internationaux. Lors du forum dédié à la mobilisation des compétences marocaines au Canada dans l’aéronautique, le ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, a incité les MRE travaillant dans le secteur à tenter l’entreprenariat au Maroc en se basant sur leur expertise. Les MRE du Canada qui ont accompagné, la semaine dernière, une délégation représentant 17 entreprises canadiennes du secteur, affichent le souhait de participer activement au développement économique du pays. Ils comptent agir notamment sur le volet de la formation des jeunes. Un créneau qui intéresse même les hommes d’affaires canadiens qui viennent de visiter le Maroc. Il faut dire que c’est l’un des points les plus importants sur lesquels le Maroc est appelé à renforcer les efforts d’autant plus que la vitesse de développement du secteur est de plus en plus grandissante. Les actions déployées actuellement pour la formation des ressources humaines dans l’aéronautique ne sont pas encore suffisants sur le plan quantitatif, selon Elalamy. La formation professionnelle est en effet face à de grands défis, dont la nécessité de s’adapter aux besoins du marché de l’emploi. Il s’agit notamment de combler les besoins grandissants en techniciens dans l’industrie.

Le Canada, partenaire solide
Classé troisième dans le monde dans l’aéronautique, le Canada se présente comme un partenaire solide pour le royaume dans ce secteur, d’autant plus que le Maroc dépasse dans ce domaine l’ensemble des pays africains, dont l’Afrique du Sud depuis deux ans. Les entreprises canadiennes qui ont visité des structures à Casablanca et Tanger ont exprimé leur étonnement du niveau de développement du secteur au Maroc. Plusieurs acteurs internationaux majeurs sont en effet implantés dans le pays. Pour les hommes d’affaires canadiens, les perspectives de coopérations avec le Maroc dans le secteur sont on ne peut plus prometteuses, notamment sous forme de délocalisation. «Le Maroc est une destination de choix pour faire des affaires dans le secteur de l’aéronautique dont la croissance est énorme», a tenu à relever Susanne Benoit, présidente directrice générale d’Aéro Montréal, un réseau qui réunit l’ensemble des principaux dirigeants du secteur aérospatial québécois. Les Marocains travaillant dans le secteur au Canada pourraient être le trait d’union pour favoriser les échanges et les partenariats entre les deux pays. Il faut dire que les Marocains du monde sont plus que jamais sollicités à être des acteurs majeurs pour le développement économique de leur pays d’origine. Le forum dédié aux MRE du Canada est le deuxième du genre après celui ayant réuni les Marocains d’Allemagne.


Un réseau des MRE du Canada est né

Le réseau des compétences marocaines en aéronautique au Canada AEROMAC vient d’être lancé officiellement. Il est composé d’une quinzaine de membres fondateurs ayant des postes de responsabilité dans des entreprises d’aéronautique au Canada. L’ambition est d’atteindre 200 membre voire plus dans deux ans. Le réseau s’assigne actuellement pour objectif d’accompagner le Maroc en termes de transfert des compétences et de formation technique. Il s’agit notamment de l’organisation des universités d’été qui seront animées bénévolement par les MRE du Canada selon les besoins des universités et des écoles. À cela s’ajoute l’objectif d’inciter les jeunes marocains résidant au Canada à s’intéresser au secteur de l’aéronautique en leur dispensant des formations régulières.

Credit Agricole Fellah Trade 201/ 2019

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages