A lire aussi

11-06-2019 10:13

Les dilemmes du bac

Image par défaut
Des centaines de milliers de lycéens passent aujourd’hui leur examen du baccalauréat. C’est,…
Rejoignez nous sur :
Économie

La maîtrise du Budget de l’État commence à donner de petits résultats. La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 23,7 MMDH à fin août 2018, contre un déficit budgétaire de 25 MMDH durant la même période un an auparavant, selon la Trésorerie générale du royaume (TGR). Ce déficit tient compte d'un solde négatif de 15,8 MMDH dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST) et les services de l'État gérés de manière autonome (SEGMA).

Le bulletin fait également ressortir que les recettes ordinaires se sont établies à 174 MMDH contre 149,3 MMDH à fin août 2017, en hausse de 16,5% compte tenu d’un versement exceptionnel de 24 MMDH effectué à partir du compte d’affectation spéciale intitulé «Compte spécial des dons des pays du Conseil de coopération du Golfe» au profit du budget général. Hormis ce versement, les recettes ordinaires ont affiché une progression de 0,5%. Une augmentation qui s'explique par la hausse des recettes non fiscales de 172,7%, des droits de douane (+12,8%) et des impôts indirects (+5,1%), conjuguée à la baisse des impôts directs de 2,2% et des droits d’enregistrement et de timbre (-2,8%). Quant aux dépenses émises au titre du budget général, elles ont reculé de 7,4% à 199,8 MMDH au cours des huit premiers mois de 2018, en raison de la baisse de 29,9% des charges de la dette budgétisée et de 0,2% des dépenses de fonctionnement, conjuguée à l’augmentation de 1,8% des dépenses d’investissement, relève la TGR.

Le solde de l’ensemble des comptes spéciaux du Trésor est négatif (-17,2 MMDH), indique le bulletin selon lequel, hormis le versement exceptionnel de 24 MMDH effectué à partir du compte d’affectation spéciale intitulé «Compte spécial des dons des pays du Conseil de coopération du Golfe» au profit du budget général, le solde des CST est positif de 6,8 MMDH. Pour ce qui est des recettes des SEGMA, elles se sont chiffrées à 2,4 MMDH contre 1,6 MMDH à fin août 2017, en hausse de 49%, alors que les dépenses émises ont été de 938 MDH contre 1.072 MDH un an auparavant, en diminution de 12,5%.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages