A lire aussi

02-12-2019 11:32

Région Rabat-Salé: L'activité agricole s'accélère après les dernières précipitations

 Les précipitations des mois d'octobre et de novembre derniers ont accéléré la cadence de…
Rejoignez nous sur :
Économie

Le portefeuille des projets financés par la Banque mondiale au Maroc à fin juillet 2018 s'est élevé à près de 2 milliards de dollars (environ 18 MMDH). Sauf que sur cette enveloppe, 62% de l'engagement total n’a pas encore été décaissé suivant un document du département de la Banque mondiale pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord. Ainsi, les nouveaux concours financiers annuels étaient d'environ un milliard de dollars (9,4 MMDH) pour seulement les années 2017 et 2018 au cours desquelles l'enveloppe annuelle approuvée a été de 500 millions de dollars (4,7 MMDH). À savoir que l'intervention de la Banque mondiale couvre plusieurs secteurs dont l'agriculture, la protection sociale et l'emploi, les énergies et industries extractives, la santé, la nutrition et la population, la résilience sociale, urbaine et rurale, le transport et le développement numérique, la gouvernance et la finance, la compétitivité et l'innovation.

Pour améliorer le taux de décaissement des montants approuvés et ainsi s'assurer de la bonne marche des projets financés, une unité d'appui à la mise en œuvre des projets de la Banque mondiale au Maroc a été mise en place en coordination avec le ministère des Affaires générales et de la gouvernance et le ministère de l'Économie et des finances. Cette unité a permis de mieux suivre l'exécution des programmes et les indicateurs de performance du portefeuille actif et ainsi améliorer le taux annuel de décaissement à 20% au cours des deux dernières années contre 13% auparavant. Il est à noter qu'une délégation de la Banque mondiale a effectué la semaine dernière une visite de travail dans le royaume où elle a rencontré le chef du gouvernement, des responsables gouvernementaux et des représentants du patronat. Cette visite a été l'occasion de revenir sur l'engagement de cette institution internationale au Maroc et d'examiner la préparation du nouveau cadre de partenariat entre le Maroc et la Banque mondiale.

En effet, le précédent partenariat ayant pris fin en 2017, il cède la place à un nouveau cadre dès l’année prochaine. Le Cadre de partenariat 2014-2017 reposait sur trois domaines de résultats dont la promotion d’une croissance concurrentielle et inclusive, la construction d’un avenir vert et résilient ainsi que le renforcement de la gouvernance et des institutions pour une meilleure prestation de services à tous les citoyens. Par ailleurs, les priorités du prochain Cadre de partenariat stratégique pour la période 2019-2024 visent à élever le niveau d’ambition avec le Maroc et faire que le secteur privé joue un rôle décisif dans le développement du pays. Dans ce sens, les engagements de la Banque au Maroc pourraient même augmenter sensiblement au cours de la prochaine période.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages