A lire aussi

20-11-2019 11:56

Hamid Ben Elfadil : “L’ascension sociale par le mérite est possible au Maroc”

Quel bilan faites-vous de l’activité de la Fondation marocaine de l’étudiant depuis sa création ?La…
Rejoignez nous sur :
Économie

 

La délégation qui visite la région de Sakia El Hamra et Oued Eddahab a pu constater la réalité du développement et de l'impact positif de l'accord de pêche sur le quotidien des habitants...

Quelques semaines après le renouvellement de l’accord de pêche entre le Maroc et l’Union européenne, des eurodéputés membres de la commission du commerce international (INTA), et des rapporteurs en charge des négociations d’accords avec les pays méditerranéens, étaient en visite dans les provinces du Sud depuis le 4 septembre, afin «de constater sur le terrain les retombées et les bénéfices de l’accord de pêche et son protocole d’application pour les populations locales des zones concernées» selon la commission mixte Maroc-UE. «Pour l’instant, c’est évident que ces projets créent de l’emploi pour les jeunes et pour la population locale», a réagi Patricia Lalonde, de l'Union des démocrates et indépendants et qui compose la délégation. Elle a par ailleurs écarté la possibilité d’une désapprobation par le Parlement européen du renouvellement de l’accord, expliquant qu’«il n’est pas possible de mettre un frein à un développement économique dans une région qui en a besoin».

La délégation a également tenu une série de rencontres avec des représentants des pouvoirs publics, des élus et des organisations de la société civile de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra afin de «de mettre en avant le modèle de développement des provinces du Sud» selon le président de la région, Sidi Hamdi Ould Errachid. Il témoigne en outre que les membres de la délégation se sont dits «surpris» par les divers projets initiés dans la région au profit de la population locale. «En tant que porte-voix des habitants de la région, nous avons fait part à la délégation de l’importance du renouvellement de l’accord de pêche maritime pour le renforcement du partenariat stratégique entre le Royaume et l’UE, ainsi que pour l’accélération du développement socio-économique de Laâyoune-Sakia El Hamra», insiste-t-il.

Les eurodéputés se sont notamment rendus à une usine de phosphate, à la coopérative «Sakia El Hamra» pour la valorisation de lait de vache, ainsi qu’à une unité de transformation du poisson. Lundi, la délégation a effectué un déplacement à Dakhla où elle a eu des entretiens avec des représentants des pouvoirs publics, des élus et des ONG de la région de Dakhla-Oued Eddahab sur l’impact  positif de l’accord de pêche maritime Maroc-UE sur la population locale. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages