A lire aussi

19-09-2019 15:42

La guérisseuse à Paris

Le film «La Guérisseuse» (The Healer) de Mohamed Zineddaine débarque à l’Institut du Monde arabe de…
Rejoignez nous sur :
Économie

Le jeudi 2 août a été sans aucun doute une journée exceptionnelle pour le Groupe Apple. De là où il est, Steve Jobs pourra bien se réjouir de l’exploit réalisé par sa marque à la pomme qui devient la première entreprise privée à valoir plus de 1.000 milliards de dollars en Bourse. En effet, si l'action valait près de 1,5 dollar en 1998, elle cote aujourd'hui à 207 dollars…

 Si une grande entreprise se définit par la capacité à battre des records, et bien Apple bien a su le faire…et de quelle manière ! En Bourse, la marque à la pomme est considéré comme la première boîte privée à passer barre symbolique de la capitalisation boursière ou ce que les Américains appellent «le cap du «trillion» de dollars». Selon les experts de la Bourse, «cette barre symbolique de la capitalisation boursière a été franchie quand l’action Apple a atteint le prix de 207,05 dollars à Wall Street, vers 11h50 (Heure des Etats-Unis). Si quelqu’un voulait racheter toutes les actions Apple, il devrait donc débourser 1.000 milliards de dollars. C’est autant que les dix plus grandes entreprises du CAC 40 cumulées.

Un exploit certes, mais surtout une aubaine succulente pour les courtiers et investisseurs de Wall Street : «La barre des 1 000 milliards est surtout psychologique en envoyant au marché un message de croissance et d'importance», remarque Howard Silverblatt, un spécialiste des indices pour S&P Dow Jones Indices.

Les iPhone 8 et iPhone X…crient Bingo

Le gros chiffre en question a été le fruit d’une vente florissante pour Apple. Ces deux bijoux ont permis au Groupe californien d’enregistrer une progression de 20 % de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre grâce notamment à l'iPhone 8 et, surtout, à l'iPhone X ; la vente de ce dernier étant à 1.000 dollars !

Pour Apple, qui a frôlé la faillite en 1990, son succès trouve raison dans le succès de ses iPod et iPhone comme dans d’autres services qui y sont associés. Sans oublier bien évidemment les actions que le Groupe américain s’est procurées, et qui n’ont pu naturellement que booster sa valeur en Bourse.

Il y a tout de même lieu de rappeler qu’en 2007, lors de son introduction en Bourse, la compagnie publique chinoise PetroChina avait franchi pour un petit moment ce seuil, mais elle était vite redescendue.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages