A lire aussi

16-11-2018 11:43

Maroc-France. Un solde commercial en faveur du Maroc

2017 a marqué un tournant historique en matière d'échanges commerciaux entre les deux pays avec une…
Rejoignez nous sur :
Économie

Les préparatifs de l'Aïd Al Adha vont bon train. La mobilisation est importante afin de garantir la qualité et la bonne santé du cheptel destiné à l'abattage. Les fraudeurs seront sévèrement punis.

À l’approche de l'Aïd Al Adha, les réunions se multiplient pour garantir la traçabilité du cheptel destiné à l'abattage et barrer ainsi la route aux intermédiaires responsables de certaines pratiques relevées dans l’engraissement.  Une réunion a eu lieu, mardi à Rabat, en présence des ministres de l’Intérieur, de l’Agriculture et de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. Elle avait pour objectif de présenter la situation de la mise en œuvre du plan d’actions préventif préparé à cet effet et décliné à travers des actions d’enregistrement des élevages par les services vétérinaires de l’ONSSA, des actions d’identification des animaux (à ce jour 87.000 éleveurs engraisseurs ont été enregistrés et 2.400.000 têtes d’ovins identifiées) dans l’objectif d’atteindre 6.000.000 de têtes bouclées avant l'Aïd Al Adha. 20 souks mobiles «temporaires» seront aménagés pour la vente des animaux destinés à l’abattage le jour de l’Aïd.

S’agissant du respect des bonnes pratiques d’alimentation animale, le contrôle a été renforcé contre l’utilisation frauduleuse éventuelle des substances non autorisées chez les ovins et caprins, notamment les fientes et fumiers de volailles dont le transport est tributaire actuellement d’un laissez-passer (800 laissez-passer délivrés à ce jour) ainsi que pour l’utilisation des médicaments et substances illicites.

Pour que chacun assume ses responsabilités, ces mesures ont été initiées en concertation avec toutes les parties concernées, à savoir la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR), la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA), l’Ordre national des vétérinaires et l’Ordre national des pharmaciens. D'ailleurs une campagne de sensibilisation sera également lancée pour donner des conseils au consommateur sur les bonnes pratiques de conservation et d’utilisation de la viande.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages