A lire aussi

13-12-2018 15:48

Accident de train Ankara : Le bilan s'élève à 9 morts et 86 blessés

Neuf personnes ont été tuées et près de 90 blessées jeudi dans une collision entre un train à…
Rejoignez nous sur :
Économie

Les établissements portuaires espagnols s’activent pour la réussite de l'opération Marhaba. Trois millions de MRE devraient traverser le détroit pour rejoindre le Maroc.

L’opération Marhaba, ou traversée du détroit comme la dénomme-t-on du côté espagnol, devrait battre son plein dans quelques jours. À partir du 15 juillet, les autorités espagnoles s'attendent à une intensification du rythme des arrivées des vacanciers marocains de retour au bercail. Toutefois, les dates dites de grande affluence seront du 25 juillet au 4 août, dans la phase aller.

Durant cette période de grand rush, les navires activeront l'accord d'interchangeabilité des billets, qui permet au passager de prendre le prochain navire sortant, quelle que soit la compagnie émettrice du billet. Une mesure mise en place pour une meilleure fluidité du trafic et éviter la congestion du transit. Quant à la phase retour, le grand mouvement du déplacement dans le sens contraire est prévu du 23 au 26 août. Sur ce registre, les autorités espagnoles ont recommandé aux voyageurs d'éviter d'acquérir les billets des points de vente clandestins ou les billets vendus à la sauvette et de privilégier les agences officielles. Il est aussi conseillé de consulter les horaires des départs des navires avant de prendre la route.

Pour cette nouvelle édition de cette importante opération de déplacement, neufs établissements portuaires espagnols participent à cette opération :  Algésiras ( qui s'accapare la plus grosse part du trafic), Tarifa, Malaga, Motril (Granada), Almeria, Alicante et Valence. De fait, les autorités des établissements portuaires du sud espagnol rivalisent pour attirer cette clientèle marocaine.

Le port de Malaga, qui s'est joint récemment à cette opération, a réaménagé son espace afin de pouvoir accueillir les MRE de transit, et ce, en agrandissant la zone d'embarquement. Dans ce terminal, les compagnies Trasmediterranea et Balearia ont renforcé leur flotte pour pouvoir transporter environ 2.000 passagers par jour à partir de ce port de la province de Malaga. De son côté, le port d'Almeria, disposant de quatre lignes à destination de Mélilia et Nador, a adopté un plan spécial permettant le transport de plus de 93.000 passagers durant les phases de grande fréquentation. Quant au port de Motril, l'un des derniers arrivants sur la scène de l'opération Marhaba, il s'attend à recevoir cette année 185.000 passagers et 44.000 véhicules. Cette administration portuaire a débloqué une enveloppe budgétaire d'1 million d'euros pour mettre à niveau ses installations afin de pouvoir accueillir les vacanciers dans les meilleures conditions et offrir des services supplémentaires comme le wifi gratuit dans l'enceinte de cet établissement, souligne-t-on auprès de cette infrastructure portuaire.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages