A lire aussi

16-09-2019 08:39

Climat des affaires. Les engagements du gouvernement pour 2020

Le gouvernement a décliné sa feuille de route des différentes réformes économiques pour les…
Rejoignez nous sur :
Économie

Le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, Lahcen Daoudi, a mis en avant, mercredi à Beyrouth, les efforts déployés par le Maroc pour intégrer la technologie et l'innovation dans les programmes nationaux de développement en tant que vecteur majeur du progrès.

Intervenant à l'ouverture des travaux de la 30session ministérielle de la Commission économique et sociale pour l'Asie occidentale (ESCWA), le ministre souligné que dans le but de renforcer le rôle de la technologie dans les programmes nationaux de développement, le Maroc a lancé le Plan Maroc Numéric 2014-2020 qui constitue un prolongement du plan Maroc Numéric 2009-2013, ce qui a permis d'accroître la contribution du secteur de la technologie et de la communication au développement de l'économie nationale vu le grand engouement des Marocains pour les nouvelles technologies et la grande concurrence entre les sociétés de télécoms opérant dans le pays.

Le Plan Maroc Numéric 2014-2020 a permis à plus de 20 millions de Marocains d'utiliser internet et favorisé l'investissement dans la connexion 4G faisant du royaume l'un des rares pays recourant à cette technologie de la 4e génération, a fait savoir Daoudi, lors de cette rencontre de deux jours tenues sous le thème « La technologie pour le développement durable de la région arabe ».

Ce nouveau plan a contribué à relever la cadence des investissements dans les technologies de pointe comme la mémoire de stockage des données, les réseaux et le matériel informatique pour innover, traiter, stocker, protéger et échanger toutes les formes de données électroniques dont le big data, a-t-il ajouté.

Pour sa part, le secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, Ahmed Abou al-Ghaït a mis l'accent sur la nécessité de la coopération et la coordination entre la Ligue arabe et l'ESCWA, soulignant l'impératif d'une coopération étroite et complémentaire pour éviter le double travail et instaurer l'équilibre nécessaire, ce qui est de nature à renforcer le partenariat entre les deux institutions.

Quant au secrétaire exécutif de l'ESCWA, Mohamed Ali Al Hakim, il a appelé à s'appuyer sur la technologie et l'innovation au service du développement humain, notant que l'objectif principal de la technologie est de servir l'être humain et d'assurer un développement humain durable dans les pays arabes.

Le président libanais avait appelé lors de l'allocution inaugurale à s'appuyer sur les technologies pour renforcer le processus de développement économique et social dans les pays arabes.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages