A lire aussi

10-06-2019 11:59

Économie circulaire. Business Finland démarre ses activités en septembre

L’annonce a été faite au Finlandia Hall à Helsinki où se déroulait le Forum mondial de l’économie…
Rejoignez nous sur :
Économie

Les données fournies par l’Anapec mettent la lumière sur le rôle des canaux digitaux dans la mise en œuvre de la stratégie de l’agence en matière d’emploi. Plus de 2 millions de personnes visitent annuellement le portail de l’agence. À travers ce dernier, 4,5 millions de demandes sont effectuées.

Quoi de mieux que le Congrès de l’Association mondiale des services d’emploi publics (AMSEP), qui s’est tenu récemment autour de la thématique du numérique (voir encadré), pour faire la lumière sur le rôle des canaux digitaux dans l’activité de l’Anapec? Ayant adopté une stratégie cross-canal répartie sur trois médias (le web, la téléphonie et les mass médias), l’agence avait comme objectif «d’augmenter le nombre de bénéficiaires des prestations et renforcer la proximité des services de l’Anapec avec ses différentes cibles». A-t-elle réussi? En tout cas, les statistiques fournies par l’Anapec indiquent que son portail, qui constitue le point d’entrée principal pour le service d’e-intermédiation, enregistre plus de 2 millions de visiteurs uniques chaque année, en plus de 4,5 millions de candidatures en moyenne. Par le passé, ce genre de performance avait valu à l’Agence le prix national «E-mtiaz» de l’Administration électronique (édition 2015).

Réseaux sociaux, spécificité nationale
De manière générale, les prestations web de l’agence sont délivrées à travers le portail, les médias sociaux, l’application mobile, l’e-mailing et les newsletters. Néanmoins, l’Anapec présente une spécificité qu’elle ne partage pas avec beaucoup d’agences d’emploi mondiales. À l’heure où les réseaux sociaux professionnels sont les canaux d’emploi par excellence, Facebook accapare cette tâche au Maroc; le réseau bleu est même considéré comme un «must» au sein de l’Anapec, et ce depuis 2013, année où sa page officielle a atteint le nombre d’un million de fans. Selon l’agence, la page officielle «enregistre des taux importants d’engagement, surtout pour les contenus audiovisuels: conseils, témoignages et films pédagogiques, ce qui encourage la production de plus en plus de contenus de ce type». Les autres réseaux professionnels comme LinkedIn et Viadeo sont également exploités, mais Facebook monopolise la majorité du public cible de l’agence. En 2016, cette page a également remporté le prix «E-mtiaz» de l’administration électronique. Lancée en 2016, l’application mobile a quant à elle été téléchargée plus de 50.000 fois sur Android et iOS. Une autre application destinée aux émigrés régularisés, appelée Welcome Anapec, a aussi été développée avec le soutien de l’Union européenne.

Perspectives de  développement
Le digital évolue à grande vitesse. Cette tendance, susceptible d’évoluer à un rythme encore plus rapide, incite les opérateurs à être encore plus vigilants. «Elle nous oblige toujours à être attentifs aux évolutions technologiques, mais aussi aux attentes de notre cible qui diffère selon l’âge, le niveau d’aisance avec la technologie et les dispositifs utilisés», nous dit-on du côté de l’Anapec. Plus concrètement, pour suivre cette évolution, d’autres canaux numériques sont en train d’être développés par l’agence. Il s’agit en premier lieu d’une plateforme e-learning qui propose des MOOC (Massive Open Online Courses) dans le domaine de la recherche d’emploi. Avec Pôle emploi et l’Agence universitaire de la francophonie (AUF), un projet d'agence virtuelle, délivrant 100% des services à distance, est aussi en cours de lancement.


Enjeux du Congrès mondial de l’AMSEP

Le Congrès mondial de l’Association mondiale des services d’emploi publics a eu lieu à Marrakech les 19 et 20 avril derniers. Rendez-vous phare de cette association, il a été organisé à l’occasion de l’élection d’un nouveau président et du Conseil d’administration. La thématique choisie, à savoir «les services publics d’emploi dans le contexte du développement durable et à l’ère du numérique», reflète une préoccupation collective de l’ensemble des parties prenantes de l’écosystème mondial de l’emploi. Il s’agit, selon l’Anapec, «de se développer et de suivre les dernières tendances technologique afin d’améliorer la qualité du service à destination de la clientèle, notamment les chercheurs d’emploi, les porteurs de projet et les entreprises». À cette occasion, l’Anapec a été élue président de l’association suite à un vote à l’unanimité lors de l’Assemblée générale de l’association tenue le 18 avril 2018. Cette position permettra à l’Anapec de renforcer la coopération entre les pays membres, «tout en apportant une attention particulière aux pays qui ont besoin d’assistance dans le domaine de l’emploi». Au cours de cet événement, l’échange des bonnes pratiques était une ligne directrice. L’Anapec a en effet pu partager ses expériences dans le domaine du numérique et s’inspirer des réussites des autres pays dans le domaine.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages