A lire aussi

16-09-2019 13:15

Cigarettes de contrebande : Les chiffres alarmants de l'ADII

La 6e étude de prévalence des cigarettes de contrebande, menée par la Commission Nationale de lutte…
Rejoignez nous sur :
Économie

 

Le Conseil d'administration de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a validé, lors de son conseil d'administration tenu lundi à Casablanca, la candidature des binômes Hakim Marrakchi-Mme Assia Aiouch Benhida et Salaheddine Mezouar- Faïçal Mekouar respectivement aux postes de Président et Vice-président général de la CGEM.

Ces candidatures ont été jugées complètes et répondent à toutes les conditions d’éligibilité prévues par les Statuts et le Règlement Intérieur de la CGEM, précise le communiqué de la confédération patronale, faisant savoir que le dossier de candidature du binôme constitué par Khalid Dahami et  Narjiss Loudiyi n’a pas été retenu en raison de la non-conformité à l’une des conditions d’éligibilité, prévues par les Statuts et le Règlement Intérieur de la CGEM.

Le Conseil d’administration de la CGEM a par ailleurs pris acte de la démission de Faïçal Mekouar et Hakim Marrakchi, de leurs postes respectifs de Vice-Président Général et Vice-Président, en raison de leurs candidatures aux élections de la Confédération, ajoute la même source, notant que conformément à l’article 22 des Statuts, le Conseil a décidé de nommer Salaheddine Kadmiri au poste de Vice-Président Général de la CGEM, en remplacement de Faïçal Mekouar, pour le mandat qui s’achèvera avec la tenue de l’Assemblée générale ordinaire et élective, le 22 mai 2018.

Le Conseil d’Administration a aussi nommé Neila Tazi, Présidente du Comité ad-hoc pour la Fédération des industries culturelles et créatives avec pour mission d’assurer une plus large représentativité du secteur, actuellement atomisé, et organiser ses structures, en vue de la tenue des élections de cette Fédération interne de la CGEM avant le 31 décembre 2019.

Enfin, le Conseil d’administration de la CGEM a entériné le principe de la création d’une Fédération interne, sous la dénomination Fédération Nationale du Tourisme (FNT) dont l’objet est d’accompagner le secteur dans la restructuration de ses instances, relève le communiqué, précisant que cette création fait suite à la requête du Conseil d’administration de la Confédération Nationale du Tourisme (CNT) d’internaliser ses structures auprès de la CGEM.

La création de la FNT sera effective lorsque la décision d’internalisation sera validée par la prochaine Assemblée Générale de la CNT, conclut le communiqué.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages