A lire aussi

18-10-2018 13:49

Le Médinit Expo dans les starting blocks

La 9e édition du Salon Italien du design, de l’Architecture et de l’aménagement d’intérieurs…
Rejoignez nous sur :
Crédit Agricole Fellah Trade
Économie

La Trésorerie générale entamera la refonte de son système de sécurité durant le 2e trimestre de 2018. 

Une nouvelle cartographie des risques est projetée par le gouvernement pour la Trésorerie générale et doit être achevée avant la fin de cette année. La nouvelle démarche devra essentiellement aboutir à une sécurisation renforcée des sites de la TGR. Il s’agira aussi d’identifier et d’analyser les principales vulnérabilités et risques encourus au regard des nouvelles menaces potentielles touchant la sécurité des biens et des personnes. Au niveau central, la TGR est actuellement constituée de 6 directions pour évaluer la sécurité des biens et des personnes, lesquelles seront évaluées avec une focalisation sur les aspects liés à la composante «maîtrise des situations d’urgence» et l’identification des risques et contrôles y afférents ainsi que sur le volet de la prévention. Plusieurs actions qui touchent en particulier à la sécurité des biens et des personnes ont été menées aussi bien au niveau du siège de la TGR qu’au niveau des services déconcentrés avant d’aboutir à cette nouvelle étape de sécurisation. «Un audit global de sécurité intégrant les trois dimensions (personnes, biens et systèmes d’information) a été réalisé en 2006 et s’est poursuivi par des audits plus approfondis de tous les systèmes d’information sensibles», indique la feuille de route qui a été tracée par la division de la logistique au sein de la TGR. Cette refonte a eu en effet une portée globale sur l’ensemble du dispositif de sécurité mis en place, que ce soit pour la sécurité des biens et des personnes ou celle des systèmes d’information. Il a permis «d’asseoir les premiers jalons de l’organisation sécurité à la TGR et aussi de traiter les principales vulnérabilités de sécurité qui touchaient les personnes, les biens et les systèmes audités», précise la même source.

Les axes de la réforme
La gestion des relations avec les clients de la TGR, en particulier les entrées/sorties aux locaux arrivent en tête des objectifs tracés ainsi que la sécurité des fonds au niveau des sites et les mesures de sûreté pour les actifs critiques en cas d’urgence. Les failles à détecter cibleront non seulement les Datacenter situés au Hay Ryad et à Agdal à Rabat mais aussi les trésoreries régionales de Tanger et Fès, l’agence bancaire centrale à Rabat et Casa Bourgogne ainsi que trois trésoreries préfectorales et 3 perceptions. «Il s’agira de faire apparaître les axes d’amélioration et les actions à entreprendre en vue de mettre en place les bonnes pratiques de sécurité des biens et des personnes reconnues à l’échelle internationale en ce qui concerne les différentes situations d’urgence que peuvent affronter les sites de la TGR», souligne le nouveau plan de modernisation. En plus de l’élaboration d’un guide de sensibilisation du personnel aux différents risques liés aux situations d’urgence et aux moyens d’y faire face, des sessions de formation seront également prévues pour le personnel. Les deux outils détailleront les plans d'intervention en cas de situations d'urgence et les démarches à suivre pour gérer les situations imprévues.


Composition actuelle du réseau de la TGR

8 Trésoreries régionales (TR) (Rabat, Casablanca, Agadir, Beni Mellal, Fès, Marrakech, Tanger, Oujda).
14 Trésoreries ministérielles (TM).
53 Trésoreries préfectorales et provinciales (TP).
185 perceptions.
9 agences bancaires.

Credit Agricole Fellah Trade 201/ 2019

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages