A lire aussi

24-06-2019 10:17

24-06-2019

Télécharger le PDF
Rejoignez nous sur :
Économie

Le Groupe Banque Populaire vient de lancer une nouvelle plateforme dédiée aux PME qui souhaitent investir dans le secteur de l’industrie automobile, en partenariat avec l’Amica et la Fiev. Le meeting, organisé mardi 4 octobre à Tanger, a été marqué par l’inauguration du nouveau siège de la filiale CIB offshore à la zone franche. De nouveaux locaux de CIB seront bientôt ouverts à Atlantic Free Zone, à Kénitra.

Une stratégie et une vision claires, un soutien conséquent de l’État, un accompagnement du secteur bancaire, les astres sont aujourd’hui alignés et tous les ingrédients sont réunis pour offrir un cadre propice à l’investissement dans le secteur de l’automobile. Ces propos émanent du ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy qui s’exprimait hier à l’ouverture d’un meeting organisé à Tanger autour du thème : «Agir pour le développement des écosystèmes automobiles». L’événement a été marqué par le lancement, à l’initiative de la Banque populaire, d’une nouvelle plateforme pour encourager les entreprises, notamment les PME, à bénéficier des opportunités de ce secteur en pleine croissance.

L’Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile (Amica) et la Fédération des industries des équipements pour véhicules (Fiev) sont également associées à l’initiative du Groupe Banque Populaire, celle-ci étant placée sous le parrainage du ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique. Deux conventions ont été signées à cet effet en marge du meeting de Tanger. La première avec la Fiev, la seconde avec l’Amica et dont l’objectif est d’étendre la palette des services de la convention «Automotive Clusters Banque Populaire», signée en juillet 2015 pour y inclure une offre dédiée au renforcement des fonds propres. «Cette initiative est en ligne avec l’engagement de notre groupe en faveur du Plan d’accélération industrielle et constitue une nouvelle étape du dispositif d’accompagnement déployé en faveur du secteur automobile. En effet, après avoir accompagné le financement des constructeurs et développé une offre dédiée en réponse aux besoins des équipementiers de rang 1 et 2, nous entamons aujourd’hui une nouvelle phase qui cible avant tout les PME», a souligné Mohamed Benchaaboun, président du Groupe Banque Populaire. La nouvelle plateforme, indique le management de la banque, devrait bénéficier d’un appui différencié et d’une véritable complémentarité du public et du privé notamment pour faciliter l’accès au foncier et réduire les délais d’obtention des autorisations.

Par ailleurs, le Groupe Banque Populaire a saisi l’occasion du meeting de Tanger pour inaugurer le nouveau siège de Chaabi International Bank Offshore, situé dans la zone franche à l’entrée de la ville du détroit. Le PDG a annoncé également l’ouverture imminente, «dans quelques semaines», de nouveaux locaux de CIB Offshore au niveau cette fois-ci d’Atlantic Free Zone à Kénitra. Last but not least, l’offre de services proposée par le Groupe Banque Populaire aux écosystèmes automobiles sera enrichie au profit des opérateurs de la zone franche qui peuvent désormais recourir au factoring et au leasing en devises auprès de CIB Offshore. Ces innovations sont complétées par une offre spécifique d’accompagnement en ingénierie financière et en capital investissement. Les opérateurs qui décideront de collaborer ensemble, via des joint ventures ou à travers d’autres formes de partenariat, bénéficient de l’appui de la Banque populaire dans la définition de leur montage financier (constitution des fonds propres, recours à la dette bancaire, etc.). «Cette journée est le point de départ d’un processus qui va permettre à des entreprises d’imaginer avec leurs vis-à-vis comment et avec quelles relations d’affaires ou quels investissements elles pourraient se projeter dans les écosystèmes automobiles. Je sais que l’exercice peut être long, mais il est possible», selon Benchaaboun. 


Laïdi El Wardi
Directeur général de la Banque de détail à la BCP

Les Inspirations ÉCO :  En quoi la nouvelle convention signée avec l’Amica à Tanger se différencie-t-elle de celle signée en 2015 ?  
Laïdi El Wardi : Dans sa relation avec l’Amica, la Banque populaire veut aller, à travers la nouvelle convention, vers une meilleure compréhension du secteur et des opportunités qu’il présente. La nouvelle convention élargit l’accompagnement financier des entreprises, notamment les PME.

Concrètement, qu’allez-vous proposer aux PME de l’industrie automobile ?
La gamme des services proposés aux industriels sera renforcée par de nouveaux instruments en devises (factoring, leasing), la mise à disposition du foncier, Private equity. L’Amica va pouvoir aider la banque à éclairer les PME sur les opportunités qui s’offrent. La convention signée avec la Fiev vise, quant à elle, à faciliter la mise en relation des opérateurs marocains avec les industriels français qui voudraient investir autour de Tanger et Kénitra.

Quelle place accorde la Banque populaire au secteur industriel ?
Cela fait un bon moment que nous travaillons pour renforcer notre position dans le secteur industriel, d’où l’intérêt que nous portons pour les écosystèmes. Cela nous permet de mieux comprendre la vision et les besoins des opérateurs, et de nous rassurer dans les mesures que nous prenons. Nous venons de terminer une étude sur la grande entreprise. Notre objectif est d’avoir une position forte et d’accompagner l’industrialisation du pays. En tant qu’acteur majeur de la finance, nous ne pouvons rester en dehors de ce mouvement d’ensemble. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages