A lire aussi

02-12-2019 21:12

Conseil Supérieur des Oulémas: la loi sur l'avortement ne connaîtra aucune modification

Le Conseil supérieur des Oulémas a affirmé, au sujet de son avis concernant la question de…
Rejoignez nous sur :
Économie

Le projet de politique nationale sur la santé et la sécurité au travail a pour ambition de réduire les accidents et les maladies liés au travail, par voie de conséquence, le ministre de la Santé a mis en avant à Rabat, la nécessité de promouvoir la culture de la prévention, de la formation, de la bonne gouvernance et du dialogue social.
 
À l'occasion de la 8e session du Conseil de la médecine du travail et de la prévention des risques professionnels, le ministre du Travail et de l’insertion professionnelle, Mohamed Amkraz, a souligné que le gouvernement adopte quatre orientations stratégiques pour passer d’une approche fondée sur l'indemnisation à une logique de prévention.
 
Il s'agit à cet égard de promouvoir la culture de la prévention des risques professionnels, de favoriser l’engagement des acteurs et des parties prenantes, d'assurer la bonne gouvernance du système de santé et de sécurité au travail et d'apporter le soutien des programmes de prévention des risques professionnels.
 
Un projet de politique nationale de la santé et de la sécurité au travail a été élaboré conformément aux dispositions de la Convention n° 187 de l'Organisation internationale du travail sur le cadre promotionnel pour la sécurité et la santé au travail ratifiée par le Maroc lors de la 108e Conférence internationale du travail tenue en juin 2019, a-t-il rappelé.
 
Le ministre a également rappelé que l'exécutif s'engage à prendre une série de mesures stratégique, dont la mise en place d’une politique nationale sur la santé et la sécurité au travail à réviser de manière périodique dans un cadre de concertation avec les représentants des employeurs et des salariés, ajoutant que le gouvernement veille d'autre part à développer un programme national en la matière selon un calendrier bien défini et à établir un mécanisme de suivi et d'évaluation de ce plan.
 
Le ministère du Travail et de l’insertion professionnelle a déjà adopté des mesures visant à concrétiser la politique nationale, particulièrement la révision du cadre juridique de la santé et la sécurité au travail, le renforcement du contrôle dans ce domaine, la mise en place de sessions de formation au profit des ressources humaines.
 
Mohamed Amkraz a en outre mis en exergue l’importance de réunir toutes les conditions d’un environnement de travail sain et approprié où prévaut la prise de conscience de la prévention des risques professionnels, notant que l'aboutissement d'un tel chantier nécessité l'engagement de toutes les parties prenantes, dans le cadre du respect des spécificités de chaque région.
 
Dans ce contexte, le gouvernement, les employeurs et les salariés ont été appelés à redoubler d’efforts afin de placer la prévention des risques professionnels au cœur de leurs préoccupations, compte tenu des mutations qui surviennent dans le monde du travail et du besoin urgent de concilier développement économique et respect de la santé des travailleurs et de leur dignité.
 
Pour information, la 8e session du Conseil de la médecine du travail et de la prévention des risques professionnels se penche sur l'action de certains secteurs gouvernementaux en matière de santé et de sécurité au travail, ainsi que sur les deux projets de politique et de programme nationaux de santé et de sécurité au travail.
 
Le conseil fournit un cadre institutionnel propice au dialogue social avec comme objectifs notamment la présentation de propositions pour la promotion de l’inspection de la médecine du travail et des services médicaux du travail, la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages