A lire aussi

Rejoignez nous sur :
Économie

Le ministère de l’Agriculture a lancé un appel d’offres pour réaliser une étude qui porte sur l’élaboration d’une stratégie forestière. Cette étude devra aboutir à la réalisation d’une feuille de route et d’un plan d’action du secteur.

C’est une bonne nouvelle pour la communauté des amoureux de la biodiversité au Maroc. Encore faut-il attendre l’aboutissement de l’appel de l’offre lancé par le ministère de l’Agriculture. Ce dernier a décidé en effet de se doter d’un schéma directeur et une feuille de route pour mettre à profit les nombreux avantages de l’écosystème forestier au Maroc. Ce marché, d’une «étude pour l’élaboration d’une stratégie de développement de la forêt au Maroc 2018-2025», devrait aussi permettre de suivre la profonde mutation que connaît le développement de ce secteur dans d’autres pays. En tout cas, on n’en est actuellement qu’à l’étape préliminaire de ce processus mais la formulation d’une nouvelle stratégie de développement de l’écosystème forestier devra doter ce secteur d’un cadre global de développement et une dynamique d’évolution. Afin de pouvoir valoriser au mieux ses potentialités et faire face aux multiples obstacles à son développement, Cette stratégie devra en outre prendre en compte les spécificités du secteur. Outre la réalisation d’une étude pour l’élaboration et la définition d’une stratégie de développement de la forêt au Maroc (2018-2025), l’appel d’offre a également pour objet de définir les programmes de sa mise en œuvre. Clairement définis, les objectifs de cette étude, comme précisé dans le cahier des prescriptions spéciales, comprennent le diagnostic de l’écosystème forestier, l’établissement d’une vision stratégique à l’horizon 2025, avec des missions déclinées au niveau des territoires et des filières, et la mise en place, enfin, d’une feuille de route qui sera transformée en plan d’action.

Phases et enjeux
C’est un processus bien ficelé que le ministère a défini pour le futur adjudicataire. Celui-ci devra d’abord entamer sa tâche par le diagnostic et la réalisation des états des lieux du secteur forestier. Cela implique l’identification des atouts et des freins majeurs au développement du secteur, en plus de l’analyse de la pertinence et l’efficacité des politiques publiques. Cette phase comprendra aussi la mise en place d’une cartographie chiffrée de l’écosystème forestier au Maroc, l’étude des statuts juridiques du domaine forestier, y compris l’immatriculation et la titrisation, et la réalisation de l’état des lieux des réserves naturelles. Vient ensuite la deuxième phase, charnière au demeurant. Celle-ci consiste en la formulation d’une stratégie de développement de la forêt à l’horizon 2025 et la définition de ses objectifs. L’élaboration de la stratégie repose sur l’identification des créneaux et des perspectives stratégiques du secteur forestier au regard des différentes contraintes identifiées. Les perspectives du développement et le résultat du benchmark réalisé dans les pays où le secteur forestier est développé devraient aussi être pris en compte.

Enfin, l’étude sera bouclée par l’élaboration d’une feuille de route et d’un plan d’action. La première précisera les orientations stratégiques de développement du secteur et sera déclinée en plan d’action. Le but étant de mettre en œuvre la stratégie forestière nationale et régionale aussi bien pour les filières que pour les réformes et les actions transverses. Dernières prescriptions, mais non des moindres, l’étude devra être bouclée par la proposition d’une gouvernance appropriée et d’un mécanisme de suivi de la future stratégie.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages