A lire aussi

20-05-2019 11:17

Mineurs en conflit avec la loi. Un mémorandum pour recadrer le volet des sanctions

Le débat autour des mineurs et du système judiciaire recadrant les sanctions prévues contre les…
Rejoignez nous sur :
Économie
À fin mars 2016, le Groupe OCP a réalisé des volumes plus importants sur les trois segments: roche, acide et engrais./DR
 
L'agence de notation internationale Standard & Poor's a renouvelé sa confiance en l'Office chérifien des phosphates (OCP) et sa stratégie en maintenant sa notation «Investment Grade, Outlook Stable», soit un BBB-, pour le leader mondial du marché des phosphates, a indiqué le Groupe OCP. 

Le maintien de cette note, publiée dans le dernier rapport de Standard & Poor’s, daté du 19 mai 2016, intervient dans un contexte où l’agence a procédé à la dégradation des notes de plusieurs acteurs mondiaux du marché des phosphates, relève l’OCP dans un communiqué. 

L’ensemble des acteurs internationaux du secteur (Mosaic, Phosagro, Agrium, Potash Corp…) ont connu des contre-performances au premier trimestre 2016 et tous enregistré un recul important de leurs résultats, précise la même source. 

Les analystes avaient prévu une conjoncture moins favorable en 2016 pour l’ensemble du secteur, avec une baisse des prix et une reprise graduelle de la demande, souligne l’OCP. Et de faire observer qu'à fin mars 2016, le Groupe OCP a fait preuve d’une forte résilience avec des résultats beaucoup moins impactés par les conditions de marchés. 

Cette forte résilience a été favorisée par les avantages compétitifs du groupe, à savoir les grandes réserves de phosphates et les coûts de production les plus bas de l’industrie. Le Groupe OCP, souligne Standard & Poor’s, dessert des clients à travers tout le globe de manière très diversifiée et dispose d’une stratégie de flexibilité et d’agilité industrielle et commerciale qui lui permet d’orienter sa production et ses ventes vers les produits offrant la plus forte valeur ajoutée. 

À fin mars 2016, le Groupe OCP a réalisé des volumes plus importants sur les trois segments roche, acide et engrais. Durant le premier trimestre de cette année, son chiffre d’affaires s’est établi à 10,33 MMDH, en légère baisse par rapport au premier trimestre 2015 (10,91 MMDH). 

L’EBITDA a totalisé 2,893 MMDH, en contraction sur le trimestre comparé aux 3,947 MMDH pour la même période en 2015. L'OCP a réalisé une marge d’EBITDA à 28%, soit une performance bien au-dessus de la moyenne du secteur. Cette marge est au même niveau que la marge réalisée en 2014.

Les flux de trésorerie opérationnels ajustés ont atteint 6,22 MMDH. Les performances de l’OCP sont toujours alignées avec les objectifs du groupe en termes d’exécution de son programme de développement et sa stratégie.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages