A lire aussi

17-01-2018 10:57

Le phénoménal F-150 de Ford s’arme d’un bon diesel !

Aux États-Unis, le gros pick-up (ou truck) est une institution, et le F-Series de Ford une icône.…
Rejoignez nous sur :
Économie

Le marché des énergies renouvelables (EnR) est en plein essor... Telle est la conclusion de l'étude portant sur les perspectives de développement des industries mécaniques et métallurgiques (IMM), présentée lors de la dernière rencontre organisée par Massolia, en présence de plusieurs intervenants du secteur comme Masen, MedZ et le ministère de l'Industrie, du commerce et des nouvelles technologies. Cette étude a été initiée dans le but de mettre en avant le potentiel de croissance des métiers industriels liés au développement des EnR. Pour rappel, plusieurs projets liés à l'énergie solaire prendront forme d'ici 2020, avec le lancement du plan solaire marocain soutenu par MASEN, qui prévoie la construction de 5 complexes solaires. À lui seul, le projet de Ouarzazate devant être opérationnel pour 2015, représente une capacité installée de 500 MW sur une superficie de 2.500 ha. Durant cette phase d'intégration et de développement du tissu industriel, de nouveaux marchés émergent tels que le génie civil, l'assemblage, l'exploitation et la maintenance. De même, l'intégration industrielle des EnR à moyen et long termes concernera les branches aluminium, tuyauterie, verrerie ou onduleurs. Il apparaît que l'intégration industrielle est au cœur de la stratégie énergétique nationale. Pour accélérer le processus, deux fonds de financement sont prévus. D'une part, le fonds de développement énergétique est doté de 400 MDH. D'autre part, le fonds de promotion des investissements disposera d'une enveloppe de 200 MDH. Globalement, la construction de centrales devrait représenter un marché annuel estimé à 1.8 MMDH pour les IMM en 2016. Les filières qui présentent un fort potentiel de croissance concernent la fabrication des structures de supports pour les champs solaires ainsi que les éléments de cycle vapeur tels que les conduits, les réservoirs et les turbines. Quant au marché de l'éolien qui est en plein développement, il devrait générer, d'ici 2016 une hausse du marché des IMM de 625 MDH par an. Notons que les produits fabriqués localement, notamment les mâts, les nacelles et les écrous devraient bénéficier de cet essor.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages